Demeure dite Habitation Vivé

Désignation

Dénomination de l'édifice

Demeure

Appelation d'usage

Habitation Vivé

Titre courant

Demeure dite Habitation Vivé

Localisation

Localisation

Martinique ; Martinique (972) ; Le Lorrain

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Martinique nord

Lieu-dit

Vivé

Références cadastrales

1972 C 60

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Jardin ; abri

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 18e siècle 19e siècle ; limite 19e siècle 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1865

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'habitation portait autrefois des noms différents : Cely (1790) , Dehaut (1820) , La Capot (1882) , puis Vivé (1955). Son occupation la plus ancienne remonte cependant au 3e siècle, avec la présence sur le site d'amérindiens originaires de Saladéro près du delta de l'Orénoque. Les fouilles archéologiques, débutées par J.B. Delawarde dans les années 1930, y ont révélé des foyers d'occupations importants. Après M. Bonnafon, propriétaire de l'habitation au 18e siècle, ce fut son gendre, M. Vivé qui obtint la propriété de l'habitation et devint ainsi son éponyme. La famille de Fernand Clerc l'acquit à son tour en 1890, et s'y maintint jusqu'au 20e siècle. L'habitation Vivé posséda une voie ferrée, le long de la route nationale 1. Une locomotive allait, en effet, de Chalvet à Vivé, puis vers les habitations Assier et Fond-Brûlé. L'usine, quant à elle, cessa toute activité en 1969. Ses terres furent louées pour la culture de la banane, morcelées et vendues à divers acquéreurs. Ses archives ont été brûlées dans un incendie, en 1970. Le site archéologique de Vivé contenu sur la parcelle 166, figurant au cadastre section C, d'une contenance de 14 hectares, 28 ares et 30 centiares, fut inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1994. Un des descendants Clerc occupe encore la maison principale d'habitation.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre ; moellon ; enduit ; enduit partiel ; bois ; essentage de bardeaux ; essentage de tôle

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique ; tôle nervurée ; tôle ondulée

Commentaire descriptif de l'édifice

L'habitation Vivé se situe à peu près à équidistance des bourgs du Lorrain et de Basse-Pointe, au pied de la montagne Pelée. Au nord-ouest s'écoule la rivière Capot, et au sud-est la rivière Rouge. Les deux maisons de maîtres, ainsi que les vestiges de la chapelle et de l'usine, sont les derniers témoins de l'histoire de Vivé. Les terres sont aujourd'hui mitées par les maisons individuelles et les exploitations agricoles.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ursulet Laurent

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Martinique - Service chargé de l'Inventaire 54, rue Professeur Raymond Garcin 97200 Fort-de-France - 05.96.63.18.61