Pensionnat Versailles

Désignation

Dénomination de l'édifice

Pensionnat

Appelation d'usage

Pensionnat Versailles

Titre courant

Pensionnat Versailles

Localisation

Localisation

Guadeloupe ; Guadeloupe (971) ; Basse-Terre ; 8 rue Victor-Hugues

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Basse-Terre (commune)

Adresse de l'édifice

Victor-Hugues (rue) 8

Références cadastrales

2001 AK 63, 287

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Parc, chapelle, cimetière, oratoire

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

3e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1958

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

Corbin Gilbert (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par tradition orale

Description historique

En avril 1822, 7 soeurs, appartenant à la congrégation de soeurs de Saint-Joseph de Cluny, fondée par mère Javouhey, arrivent en Guadeloupe pour se charger de l'éducation des jeunes filles de la bourgeoisie. Le gouverneur leur donne une maison, rue du Sable, actuellement rue Schoelcher. Lorsqu'en 1825, les bâtiments sont en grande partie détruits par le cyclone, l'école Saint-Joseph compte une centaine d'élèves. En 1832, la congrégation achète l'habitation Petit-Versailles, située à quelques pas du Champ d'Arbaud. La propriété se compose alors d'une maison en rez-de-chaussée et de ses dépendances. A partir de 1834, plusieurs bâtiments sont construits. La chapelle est reconstruite au cours de la 2e moitié du 19e siècle. Le plan de la ville de 1867 montre un grand bâtiment adoptant un plan en U autour d'une cour et plusieurs bâtiments annexes ; la chapelle s'élève au sud de cet ensemble, à l'emplacement actuel. Sur une série de cartes postales datables des années 1930, les locaux se composent de bâtiments à un étage carré en maçonnerie bordés par des galeries. Une maison (pour le gardien ?) est construite à l'entrée dans les années 1940. Le 10 février 1958, un bâtiment appelé noviciat, conçu par l'architecte Gilbert Corbin, est béni. Dans les années 1980, le reste du pensionnat est reconstruit.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre, moellon, bois, enduit, béton

Matériaux de la couverture

Tôle ondulée, béton en couverture

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, 2 étages carrés, en rez-de-chaussée, 1 vaisseau

Typologie de couverture

Toit à longs pans, terrasse

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie, escalier intérieur, escalier tournant à retours avec jour

Commentaire descriptif de l'édifice

Le pensionnat Versailles est implanté sur un vaste terrain situé à environ 200 m de la place du Champ-d'Arbaud. Une partie de ce terrain est occupé par un vaste parc boisé longé au sud par la ravine l'Espérance ; une statue de Saint-Roch et une grotte de Lourde se trouvent au milieu du parc. Il reste peu de bâtiments anciens : les anciens parloirs, à un étage carré avec rez-de-chaussée en maçonnerie et étage en bois (rénovés) et la chapelle. Elle se compose d'une nef unique couverte par une voûte lambrissée. Le bâtiment du noviciat est à 2 étages carrés et est en maçonnerie de béton. Les façades sont protégées par des persiennes métalliques verticales. Les autres bâtiments sont à un étage carré. Le cimetière des soeurs se trouve du côté est du parc.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Desmoulins Marie-Emmanuelle

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Guadeloupe - Service chargé de l'Inventaire
22, rue Perrinon 97100 Basse-Terre - 05.90.41.14.49

1/21
pensionnat Versailles
pensionnat Versailles
© Archives départementales de la Guadeloupe
Voir la notice image