Préfecture dite Palais d'Orléans, anciennement palais du gouverneur

Désignation

Dénomination de l'édifice

Préfecture

Appelation d'usage

Palais d'Orléans

Titre courant

Préfecture dite Palais d'Orléans, anciennement palais du gouverneur

Localisation

Localisation

Guadeloupe ; Guadeloupe (971) ; Basse-Terre ; rue Lardenoy

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Basse-Terre (commune)

Adresse de l'édifice

Lardenoy (rue)

Références cadastrales

2001 AE 181, 182

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Bureau d'entreprise, jardin

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

2e quart 20e siècle, 3e quart 20e siècle, 4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1935

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Construit à l'écart du centre urbain, à l'emplacement de l'ancienne caserne d'infanterie, le palais du gouverneur dit palais d'Orléans, a été réalisé par l'architecte Ali Tur pour abriter la résidence du gouverneur et ses bureaux. Le projet du palais du gouverneur est présenté en mars 1933 et les travaux débutent le 20 septembre 1933. Le prix total des travaux s'est élevé selon Ali Tur à 2 800 550 F - les prestations en nature susceptibles d'être fournies sont évaluées à 250 000 F en 1933. L'entreprise de travaux publics retenue est celle de Guérino Diligenti (1889-1955) qui a construit les palais de Justice et du conseil général de Basse-Terre, le palais de justice de Pointe-à-Pitre, l'ensemble des bâtiments du Lamentin... Le palais est occupé dès septembre 1935 alors que la réception officielle des travaux n'a pas encore eu lieu. Les fêtes du tricentenaire se sont déroulées à la fin de l'année 1935 et au début de 1936, il est probable que le gouverneur ait souhaité accueillir ses hôtes de marque dans sa nouvelle demeure. Avec la loi de départementalisation du 19 mars 1946, les bâtiments appartenant à la colonie sont transférés au conseil général. Le dernier gouverneur cède sa place le 11 octobre 1947 au premier préfet. Le palais du gouverneur est transformé en 1951 en préfecture, et depuis le préfet réside en permanence à Saint-Claude. Ce bâtiment a subi de nombreuses modifications et agrandissements afin de l'adapter à ces nouvelles fonctions. Dès 1937, Ali Tur se plaint que certaines dépendances ont été modifiées sans qu'on le consulte. En 1947, Gérard-Michel Corbin (1905-1972) , ingénieur de l'école spéciale des travaux publics (section architecture) de Paris, prolonge l'aile sud et surélève l'aile nord. Il a travaillé dans l'agence d'Ali Tur puis a été en 1950, nommé architecte du département. C'est à ce titre qu'il a été chargé des travaux d'entretien et d'aménagement du palais. Dans les années 1975, l'architecte Jack Berthelot accole une nouvelle extension à l'aile des garages. Enfin, en 1996, les architectes Blandin et Ramzay sont chargés de construire un nouveau bâtiment, le long de l'avenue Paul-Lacavé, pour l'accueil du public et les services du secrétariat général.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Béton, béton armé

Matériaux de la couverture

Tôle ondulée, béton en couverture

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie de couverture

Terrasse

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie, escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie, escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie, escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

La préfecture est construite sur un morne et est entourée d'un beau parc arboré à l'avant et d'une cour à l'arrière. Ali Tur adopte un plan classique en U avec des angles courbes abritant des porches ; celui placé au nord-ouest permet le passage des voitures. Toutes les façades, au rez-de-chaussée comme à l'étage, sont protégées par des galeries ; sur la façade antérieure, celles-ci suivent le tracé courbe de la travée centrale. Le corps principal abritait, au rez-de-chaussée, les pièces de grande réception : le salon et la salle à manger, de part et d'autre d'un hall en rotonde. L'aile sud-est était réservée aux salles de petite réception et aux cuisines ; au nord, se trouvaient les bureaux du gouverneur et de son cabinet. Les chambres occupaient tout l'étage. La transformation en préfecture a modifié la distribution intérieure du bâtiment.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1997/12/15 : classé MH

Précision sur la protection de l'édifice

En totalité, l'ensemble des bâtiments du palais construit originellement par Ali Tur, à savoir : corps principal, y compris les deux ailes latérales, les espaces extérieurs à l'avant du bâtiment y compris les terrasses, emmarchements, bassin, mur de clôture et son entrée (cad. 1992 AE 182, 181) : classement par arrêté du 15 décembre 1997

Nature de l'acte de protection

Arrêté

Observations concernant la protection de l'édifice

Inscription 02 04 1992 (arrêté) annulée

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété du département

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Desmoulins Marie-Emmanuelle

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Guadeloupe - Service chargé de l'Inventaire 22, rue Perrinon 97100 Basse-Terre - 05.90.41.14.49

1/30
préfecture dit palais d'Orléans anciennement palais du gouverneur
préfecture dit palais d'Orléans anciennement palais du gouverneur
© Archives départementales de la Guadeloupe
Voir la notice image