Maison Chapp

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Appelation d'usage

Maison Chapp

Titre courant

Maison Chapp

Localisation

Localisation

Guadeloupe ; Guadeloupe (971) ; Basse-Terre ; 42 rue du Cours-Nolivos

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Basse-Terre (commune)

Adresse de l'édifice

Cours-Nolivos (rue du) 42

Références cadastrales

2001 AN 330

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, communs

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 18e siècle, 1ère moitié 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1782

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le négociant Nicolas Angeron vend en 1782 à Pierre Belost, médecin et à Victor Estiemble cette parcelle. Le terrain est partagé à part égale, Estiemble prend la partie sud, celle qui nous intéresse, Belost prenant la nord. Estiemble commence les travaux de construction mais n'ayant pas acquitté le paiement du terrain, ses biens sont saisis. En 1787, Angeron est colloqué au premier rang et récupère son terrain ; le surplus est attribué aux fournisseurs de la chaux, du bois et à l'entrepreneur pour sa main-d'oeuvre. Angeron achève les travaux et fait d'autres constructions. Au début du 19e siècle, il existe un magasin sur la rue du Docteur-Cabre. L'aile en retour et le bâtiment donnant sur la rue du Docteur-Pitat ont probablement été construits au cours d'une 2e campagne de travaux dans les années 1840. La maison n'est plus habitée depuis une vingtaine d'années et se dégrade considérablement.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre, pierre de taille, moellon, enduit partiel

Matériaux de la couverture

Tôle ondulée

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente, escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente, escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Cette parcelle traversante comporte deux corps de logis à deux étages carrés, couverts par un toit à longs pans de part et d'autre d'une cour intérieure. Les deux corps sont reliés par une aile adossée au mur mitoyen nord et couverte en appentis. La façade ouvrant sur la rue du cours Nolivos à 4 travées est en pierre de taille ; c'est le seul exemple encore conservé à Basse-Terre. Les ferronneries sont aussi exceptionnelles pour Basse-Terre ; au 1er étage, un balcon entre deux balconnets, au 2e étage, des balconnets. Le rez-de-chaussée du corps principal, ouvrant sur le cours Nolivos, se compose d'une grande pièce, qui a peut-être toujours eu une vocation commerciale et d'un couloir d'accès latéral menant à l'arrière une galerie fermée abritant la cage d'escalier. L'escalier en bois à rampe anglaise a dû être refait au cours de la 2e moitié du 19e siècle - on ignore s'il est à son emplacement d'origine. Le 1er étage abrite un vaste salon occupant toute la largeur et ouvrant sur la rue et le second des chambres. Il conserve 2 grands miroirs fixés aux murs-pignons. Il est doublé en profondeur par une salle à manger qui ouvre sur la cour intérieure. Un petit édicule domine le faîte du toit ; il servait peut-être de vigie pour surveiller l'arrivée des navires. L'aile en retour d'équerre permet de rejoindre le second corps donnant sur la rue du Docteur-Pitat ; son rez-de-chaussée est percé d'arcs en plein cintre et abrite un vaste bassin en maçonnerie. Les deux étages sont divisés en chambres aveugles ouvrant sur un couloir de distribution. Le rez-de-chaussée du second corps de bâtiment abrite une écurie avec un escalier latéral qui distribue les étages. Le premier étage abrite des pièces de réception et le second les chambres mais l'aménagement intérieur a subi des modifications. Les sols sont en planchers avec des pas de porte en carreaux de ciment blanc et noir. Les appuis de baie sont en fonte moulée de qualité, caractéristique du milieu du 19e siècle. Une cuisine couverte par une voûte en plein cintre et un toit en terrasse ouvre sur la cour. Elle abrite un four et un potager en maçonnerie. A l'arrière, la voûte se prolonge sur une seconde cuisine avec cheminée, potager et bassin. Dans la cour, un escalier en pierre mène au premier étage du second corps de logis ; la rampe date des années 1810. Une cuisine avec potager, couverte en appentis, a été aménagée sur la terrasse. Deux bassins en pierre de taille sont adossés à cet escalier.

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1987/02/02 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

En totalité (cad. 2001 AN 330) : inscription par arrêté du 2 février 1986

Observations concernant la protection de l'édifice

Instance de classement en octobre 2008

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Desmoulins Marie-Emmanuelle

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Guadeloupe - Service chargé de l'Inventaire
22, rue Perrinon 97100 Basse-Terre - 05.90.41.14.49

1/88
maison Chapp
maison Chapp
© Inventaire général, ADAGP ; © commune de Basse-Terre
Voir la notice image