Cinéma la Renaissance

Désignation

Dénomination de l'édifice

Cinéma, théâtre

Appelation d'usage

Cinéma la Renaissance

Destination actuelle de l'édifice

Cinéma

Titre courant

Cinéma la Renaissance

Localisation

Localisation

Guadeloupe ; Guadeloupe (971) ; Pointe-à-Pitre ; place de la Victoire

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Pointe-à-Pitre centre

Adresse de l'édifice

Victoire (place de la)

Références cadastrales

1986 AL 275

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1930

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le cinéma-théâtre de la Renaissance a été inauguré le 22 mars 1930 (année inscrite sur le claveau de la porte centrale). Sa façade aurait été dessinée Henri Gabriel, professeur de dessin au lycée Carnot. Il est le témoin de l'attrait que porte la population au septième art pendant l'entre-deux-guerres. Jusque dans les années 1960, il accueille à la fois des spectacles vivants (théâtre, concerts...) et des projections de films avant de se spécialiser définitivement dans l'exploitation cinématographique dans les années 1970. Cette salle historique de 700 places avec balcon a été reconfigurés en un complexe de deux salles vers 1980. Il a fermé ses portes en 2001.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Béton, pan de fer

Description de l'élévation intérieure

Rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Commentaire descriptif de l'édifice

Cet édifice d'un type nouveau, à la façade novatrice, s'inscrit dans le courant stylisant et géométrisant des cinémas de l'entre deux guerres qui adapte des formules de l'architecture classique (pilastres, entablement, symétrie) au courant art nouveau, à l'image des éléments de ferronnerie et des arcs en anse de panier des ouvertures centrales. Il est constitué d'une armature en fer avec remplissage en béton. Les anciennes galeries métalliques, situées de part et d'autres du bâtiment, ont été obturées par des claustras. Elles accueillaient les circulations, les issues de secours ainsi que les locaux techniques. Ces éléments en fer sont encore parfaitement visibles à l'intérieur et en particulier les très belles potences ouvragées supportant le toit en appentis.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ordre dorique

Description de l'iconographie

Des pilastres doriques rythment les ouvertures de la façade.

État de conservation (normalisé)

Désaffecté

Protection

Typologie de la zone de protection

Abords d'un monument historique

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Kissoun Bruno

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Guadeloupe - Service chargé de l'Inventaire 22, rue Perrinon 97100 Basse-Terre - 05.90.41.14.49