Maison de notable, maison de villégiature dite Château des Sables

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Maison de notable ; maison de villégiature

Appelation d'usage

Château des Sables

Titre courant

Maison de notable, maison de villégiature dite Château des Sables

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Essonne (91) ; Draveil ; 173 rue Pierre-Brossolette

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Draveil

Lieu-dit

Mainville

Adresse de l'édifice

Pierre-Brossolette (rue) 173

Références cadastrales

1983 AI 23, 28, 315 à 327, 358 à 449, 604 à 623, 677, 843, 966 à 979, 996 à 1016, 1050, 1051, 1099 à 1109, 1158, 1159

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Communs, parc, rivière artificielle

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Résidence de campagne construite au milieu du XIXe siècle à l'extrémité nord-est de la ville, à la limite de Vigneux. Sous le Second Empire, il appartient à Alphonse Bénard, père d'Auguste Bénard, premier président du conseil d'administration du chemin de fer métropolitain de Paris, propriétaire de la villa Georges-Laure à Champrosay. En 1903, le domaine est acquis par Georges Hermenier, ingénieur et fondateur de la Compagnie des eaux et d'électricité de l'Indochine, qui fait édifier dans le parc plusieurs fabriques (maison chinoise, chalet suédois, etc.. aujourd'hui disparues) , dont un "théâtre", et y élève des animaux exotiques. Ce parc planté d'arbres aux essences rares communique avec celui du Gros Buisson à Vigneux-sur-Seine. Le 11 juillet 1980 la société Kaufman et Broad acquiert une partie du domaine (117 976 m2 sur un total de 4 ha 95) pour y créer le lotissement du Parc du Château composé de 178 pavillons (permis de construire du 30 mai 1980) et s'engage, par convention du 9 mai 1980, à céder gratuitement à la commune le parc boisé de 5 ha ainsi que la demeure et la maison du gardien. Le 31 janvier 1986 le conseil municipal accepte cette cession qui devient effective le 4 novembre 1987. Le château appartient aujourd'hui au conseil général de l'Essonne qui y a installé en 2003 une Maison départementale des Solidarités.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Enduit, meulière

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, 1 étage carré, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, croupe brisée

Commentaire descriptif de l'édifice

Le parc boisé, maintenant public, comprend un arboretum avec divers aménagements, jardin d'été et rivière artificielle. Le bâtiment de gardien et les communs situés à l'entrée du domaine forment aujourd'hui une propriété distincte. Le corps en pavillon et le jardin d'hiver qui flanquaient le château ont été démolis (le premier remplacé par un des bâtiments de la Maison des Solidarités).

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Blanc Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Ile-De-France - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel
115, rue du Bac 75007 Paris - 01.53.85.59.93

1/24
maison de notable, maison de villégiature dite château des Sables
maison de notable, maison de villégiature dite château des Sables
© Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
Voir la notice image