Château de Villiers, actuellement bibliothèque municipale et centre culturel

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Appelation d'usage

Château de Villiers ; bibliothèque municipale

Destination actuelle de l'édifice

Bibliothèque ; centre culturel

Titre courant

Château de Villiers, actuellement bibliothèque municipale et centre culturel

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Essonne (91) ; Draveil ; avenue de Villiers

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Draveil

Lieu-dit

Villiers

Adresse de l'édifice

Villiers (avenue de)

Références cadastrales

1983 AR 5, 76-79, 82, 100-104, 108, 109, 111, 113, 114, 116-120, 200, 296, 297, 299, 303-309, 1983 BC 54, 211, 218, 234, 24, 260-262, 265, 266, 268-272, 276, 278

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Orangerie, communs, parc

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 17e siècle, 4e quart 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1780

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le fief de Villiers, qui appartient à l'abbaye de Saint-Victor de Paris depuis le milieu du XIIe siècle, relève ensuite du fief de Marcenoux jusqu'en 1732, date du rattachement de celui-ci au parc du château seigneurial de Draveil après son acquisition par le fermier général Marin de La Haye. En 1782 un château est élevé sur l'emplacement d'un édifice plus ancien détruit par un incendie. De la première demeure subsistent deux pavillons d'entrée, d'époque Henri IV, mais remaniés au 18e siècle lors de la construction du corps principal. Les ailes latérales plus basses qui relient le corps principal à ces pavillons ont été rajoutées vers 1789. L'allée des Tilleuls qui conduit au château a été plantée sous le règne de Louis XIV. Le parc, qui compte 6 ha au XVIIIe siècle, est réaménagé "à l'anglaise" au début du XIXe siècle par le botaniste André Thouin qui créée une grande prairie bordée d'un front boisé, puis réaménagé en 1900 par Edouard André. Le site a été classé le 18 mai 1942. Le domaine devient en 1954 la propriété de la Société centrale immobilière de la Caisse des dépôts et consignations qui y établit un ensemble de 700 logements répartis entre des pavillons de 2 ou 4 logements et des immeubles de 2 et 3 étages. En 1987 il est racheté par la commune, qui installe dans le château une bibliothèque municipale et transforme l'orangerie en lieu d'expositions.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Meulière, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan symétrique en U

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, toit à longs pans brisés, croupe brisée

Commentaire descriptif de l'édifice

Le château situé au fond de la cour d'honneur comprend un corps central en légère saillie, à trois travées, et sommé d'un fronton. Sur la façade postérieure ce fronton est orné d'un groupe sculpté représentant Cérès, déesse de l'agriculture et des moissons. Les pavillons d'entrée et le château, reliés par des ailes en rez-de-chaussée, comprennent un étage carré et un étage de comble. La toiture à longs pans du château a été refaite en 1954 avec charpente métallique. Les pavillons sont couverts de longs pans brisés. Derrière l'aile latérale ouest se trouvent les communs (écuries et orangerie surmontée d'un pigeonnier). A l'est du château, un jardin aménagé dans le prolongement du parc comporte un plan d'eau alimenté par une source surmontée d'un rocher en forme de grotte. De ce plan d'eau, agrémenté d'une île, partait autrefois un petit ruisseau longeant une allée dite "des Philosophes", jusqu'à l'étang de La Noirat situé au nord, en contrebas du parc. D'autres pièces d'eau ont été comblées.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1949/06/18 : inscrit MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

Façades et toitures, pavillons d'entrée, décoration intérieure du XVIIIe siècle

Référence aux objets conservés

IM91001464

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Blanc Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Ile-De-France - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel 115, rue du Bac 75007 Paris - 01.53.85.59.93

1/42
château de Villiers, actuellement bibliothèque municipale et centre culturel
château de Villiers, actuellement bibliothèque municipale et centre culturel
© Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel
Voir la notice image