Église paroissiale Saint-Merry

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Merry

Titre courant

Église paroissiale Saint-Merry

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Essonne (91) ; Linas

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Montlhéry

Références cadastrales

1823 B 1605, 1987 B 832

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle, limite 13e siècle 14e siècle, 16e siècle, 3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1876

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

L'existence de l'église est attestée en 884 par le transfert des reliques de saint Merry de Paris à Linas. Il existe selon les sources une église du 10e siècle. De l'église romane du 12e siècle, la nef a disparu, seule subsiste la base du clocher. En 1207 est institué un collège de chanoines. Le chapitre devient seigneur de la partie nord de la paroisse et à la fin du 13e siècle fait reconstruire en grande partie l'édifice qui menaçait ruine. De cette époque datent le choeur gothique à chevet plat, la flèche de pierre du clocher et la partie inférieure des murs des bas-côtés. Au 16e siècle le choeur s'effondre en partie. L'église est profondément remaniée : percement des grandes verrières latérales et des grandes baies du chevet, modification des baies basses des bas-côtés, construction des piliers et des voûtes du choeur, des bas-côtés et des contreforts du chevet. Au 19e siècle l'église est de nouveau en ruines. A partir de 1876 l'architecte diocésain F. Blondel démolit les trois travées de la nef romane et les remplace par deux éléments "en harmonie" avec le choeur. Les travaux menés à l'économie ne furent jamais terminés. Au 20e siècle, l'église connait de nombreux travaux et est actuellement fermée en prévision d'une restauration.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille, meulière, enduit, grès, brique, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile plate, ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Typologie du couvrement

Voûte d'arêtes, voûte d'ogives, en tas de charge, fausse voûte d'ogives

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier droit, en charpente

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église est de plan allongé, à trois vaisseaux, à chevet plat, sans transept. Elle est divisée en cinq travées. Le clocher, sur la façade sud, est de plan carré. A l'exception de la travée du clocher qui est voûtée d'arêtes, chaque travée de la nef et des bas-côtés est voûtée sur croisée d'ogives avec clé pendante. Les deux travées du 19e siècle sont couvertes de fausses voûtes d'ogives selon le " système Heurteau ", en briques hourdées de plâtre. Un escalier droit mène à la salle capitulaire surmontant la sacristie au sud du clocher. Les matériaux de construction sont multiples : parements de meulière taillée et bien appareillée, moellon brut (sacristie). La façade occidentale, du 19e siècle, aurait dû être construite en pierre de Vergelé (pierre de taille). Pour des raisons d'économie, elle le sera en pierre de Châtillon, en liais de Clicquart de Clamart et en meulière. Les piliers soutenant le clocher sont en grès. Les toitures sont faites en tuiles sur la nef et les bas-côtés, et en ardoise sur le clocher.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, vitrail (étudié dans la base Palissy)

Indexation iconographique normalisée

Feuille, animal fabuleux

Description de l'iconographie

Sujet : feuillage, support : chapiteaux des piliers du bas-côté sud supportant le clocher, sujet : animaux fabuleux, support : gargouilles

État de conservation (normalisé)

Mauvais état

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1918/10/05 : classé MH

Référence aux objets conservés

IM91000843, IM91000840, IM91000851, IM91000841, IM91000863, IM91000834, IM91000845, IM91000861, IM91000847, IM91000852, IM91000864, IM91000844, IM91000839, IM91000842, IM91000833, IM91000850, IM91000835, IM91000836, IM91000849, IM91000853, IM91000837, IM91000838, IM91000846, IM91000848, PM91002299, PM91002448, PM91002392, PM91002391

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1996

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Auduc Arlette

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel