Église paroissiale Saint-Germain-l'Auxerrois

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Germain-l'Auxerrois

Titre courant

Église paroissiale Saint-Germain-l'Auxerrois

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Essonne (91) ; Nozay

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Montlhéry

Références cadastrales

1983 E 113

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

11e siècle, limite 15e siècle 16e siècle, 16e siècle, 17e siècle, 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1695

Commentaires concernant la datation

Date portée

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La plus ancienne mention de l'église figure dans une bulle du pape Eugène III en 1151 qui confirme au prieuré de Longpont le droit de nomination des cures de Nozay. De l'église primitive ne subsiste qu'un fragment du mur nord du choeur actuel appareillé en arrêtes de poisson (11e siècle). Tout le reste du choeur a du être reconstruit à la fin du 15e siècle ou au début du 16e siècle. La charpente du choeur peut remonter au 16e siècle. La nef ne doit dater que du 17e siècle ; sa charpente à pannes porte la date 1695 sur un poinçon. La nef est recouverte d'une fausse voûte en plâtre construite sur une ossature métallique (intervention de l'architecte Goy en 1829 et restauration en 1935). Le clocher qui flanque le choeur côté sud date des 17e ou 18e siècles. En 1990 lors de travaux de consolidation du choeur dont la voûte menaçait ruine, deux fresques superposées, l'une du 17e siècle, l'autre du 18e, ont été dégagées sous le badigeon du mur oriental du choeur.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Meulière, moellon, grès

Matériaux de la couverture

Tuile plate

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives, fausse voûte en berceau segmentaire

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, toit en bâtière

Commentaire descriptif de l'édifice

Les murs sont en petits moellons de meulière et les contreforts en grès. Les chapiteaux en cul-de-lampe des voûtes du choeur paraissent des réemplois du 11e siècle. Le choeur de deux travées est voûté d'ogives. La nef est couverte d'une fausse voûte en berceau segmentaire. Un clocher à toiture en bâtière est collé contre la travée occidentale du choeur. Dans la nef des traces d'enduits et décors peints apparaissent en beaucoup d'endroits sous le badigeon. Le grand décor peint qui recouvre le mur oriental du chevet forme un retable en trompe l'oeil : du 17e siècle date un décor architectural avec un grand fronton, des pilastres, chapiteaux et corniche réalisé à la peinture à l'eau ; un deuxième décor de drapé rouge peint à l'huile a du compléter ce décor au 18e siècle. Le décor peint ne commence qu'à 2, 30 m du sol.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture (étudiée dans la base Palissy)

Protection

Référence aux objets conservés

IM91001059, IM91001064, IM91001054, IM91001061, IM91001058, IM91001056, IM91001062, IM91001060, IM91001063, IM91001057, IM91001090, PM91002135, PM91002140, PM91002141, PM91002138, PM91002136, PM91002139, PM91002137, PM91002142

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Blanc Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel