Château de Villebouzin, actuellement maison de repos

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Appelation d'usage

Château de Villebouzin

Destination actuelle de l'édifice

Édifice d'assistance ou de protection sociale

Titre courant

Château de Villebouzin, actuellement maison de repos

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Essonne (91) ; Longpont-sur-Orge ; rue André Chermette

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Montlhéry

Lieu-dit

Villebouzin

Adresse de l'édifice

André Chermette (rue)

Références cadastrales

1988 AB 38

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Cour, douves, communs, parc, bassin, étang, grotte artificielle, canal de jardin, buffet d'eau

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 17e siècle

Auteur de l'édifice

Friesé Paul (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par travaux historiques

Description historique

Edifice bâti durant la 2e moitié du 17e siècle par le comte de Montgomery sur l'emplacement d'un ancien château féodal. Il est presque dans son état d'origine ; seuls deux pavillons indépendants contenant une chapelle et une salle de spectacle situés à l'avant du château ont disparu, supprimés au 19e siècle par M. Baudoin, acquéreur du domaine en 1844 ; cette chapelle aurait été achetée et reconstruite par la famille de Bagneux dans le cimetière de La Ville-du-Bois pour en faire une chapelle funéraire. Deux tourelles, restes du château primitif, flanquant aux angles la cour d'honneur et dont l'une abritait un colombier, furent également démolies à cette date. Après 1785 le marquis d'Eschoisy, propriétaire, remania la décoration intérieure et aménagea à l'anglaise une partie du parc. Le clocheton qui surmonte le fronton et le porche semi-circulaire au centre de la façade antérieure semblent être une adjonction du 19e siècle. Le château a été restauré en 1912 par l'architecte Paul Friesé, qui construisit également les communs. Un parterre à la française a été rétabli après 1911. La propriété appartient aujourd'hui à une clinique qui a construit des bâtiments dans l'ancienne roseraie.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, toit en pavillon

Commentaire descriptif de l'édifice

Le corps central couvert d'un grand comble à quatre pans est encadré de gros pavillons carrés coiffés de toits en pavillon. La façade sur parc est agrémentée de deux petits pavillons formant retour. Des douves en partie comblées entourent complètement le château et forment à l'avant une grande cour d'honneur.

Technique du décor des immeubles par nature

Décor stuqué (étudié dans la base Palissy)

Protection

Référence aux objets conservés

IM91000996, IM91001015, IM91001014, IM91001072, IM91001073

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Blanc Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

1/17
château de Villebouzin, actuellement maison de repos
château de Villebouzin, actuellement maison de repos
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image