Église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Sainte-Marie-Madeleine

Titre courant

Église paroissiale Sainte-Marie-Madeleine

Localisation

Localisation

Île-de-France ; Essonne (91) ; Marcoussis ; place de la République

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Montlhéry

Adresse de l'édifice

République (place de la)

Références cadastrales

1995 AL 188

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 12e siècle ; 1er quart 15e siècle ; 1ère moitié 16e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1408

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'église était à l'origine la chapelle d'un prieuré de bénédictins installé dans le village vers 1140 et dépendant de l'abbaye normande de Saint-Wandrille ; de cette époque subsistent la base et le premier étage du clocher. Le choeur a été reconstruit entre 1402 et 1408 par Jean de Montagu, seigneur de Marcoussis, et la nef dans la première moitié du 16e siècle par la fille de l'amiral de Graville qui projeta aussi d'agrandir l'église d'un bas-côté vers le nord comme en témoignent les amorces de deux piliers à l'extérieur du mur latéral. La lanterne du clocher est également de la première moitié du 16e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès ; meulière ; pierre de taille ; moellon

Matériaux de la couverture

Tuile plate

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives ; voûte d'arêtes

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; pignon découvert ; toit polygonal

Commentaire descriptif de l'édifice

La nef et le choeur sont couverts d'une voûte d'ogives à clefs aux armes des Graville et des Montagu ; sur la nef s'ouvre à droite une chapelle voûtée d'arêtes ; la lanterne du clocher construit en meulière porte un toit octogonal.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture (étudiée dans la base Palissy) ; vitrail (étudié dans la base Palissy)

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1965/12/17 : inscrit MH

Référence aux objets conservés

IM91000993 ; IM91001017 ; IM91000998 ; IM91000988 ; IM91000994 ; IM91001001 ; IM91001005 ; IM91001016 ; IM91001004 ; IM91001006 ; IM91001009 ; IM91000997 ; IM91001002 ; IM91000991 ; IM91001000 ; IM91000995 ; IM91000989 ; IM91001003 ; IM91000990 ; IM91000992 ; IM91000999 ; IM91001092 ; IM91001091 ; PM91002132 ; PM91002131 ; PM91002133 ; PM91002129 ; PM91002130 ; PM91002134

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1997

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Blanc Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel