Site de l'écluse 114-115 du versant Yonne, dite de Laroche (canal de Bourgogne)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Site d'écluse

Appelation d'usage

Écluse 114-115 du versant Yonne, dite de Laroche

Titre courant

Site de l'écluse 114-115 du versant Yonne, dite de Laroche (canal de Bourgogne)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Yonne (89) ; Migennes

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bourgogne

Lieu-dit

Bief 114-115 du versant Yonne

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Canal de Bourgogne

Partie constituante non étudiée

Maison, écluse

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1808, 1824, 1835, 1879

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Description historique

Ensemble mis en place pour la section du canal ouverte à la circulation en 1822 (Migennes-Tonnerre). Fondée à la fin du 18e siècle, l'écluse doit être réparée et achevée à la reprise des travaux du canal en 1808 (Archives départementales de l'Yonne, 3 S 43 et 3 S 84). La maison éclusière n'a été construite qu'en 1824 par Jean-François Belloc, entrepreneur à Auxerre, d'après les projet et devis dressés en juin par l'ingénieur ordinaire Robillard, visés par l'ingénieur en chef du département de l'Yonne Fèvre (Archives nationales, F14 7077 et Archives départementales de l'Yonne, 3 S 91). Elle était située sur la rive gauche du canal, d'après les plans de bornage (VNF, direction territoriale Centre-Bourgogne, subdivision de Tonnerre, 1839), et a été louée puis vendue en 1904 à l'Etat. Il n'y en a plus trace aujourd'hui. A sa droite se trouvaient les deux petits bassins d'un udromètre ou hydromètre. Sur la rive droite a été construite à partir de 1835 une maison de perception toujours présente sur le site, dont les travaux de construction avaient été adjugés à Rigault et Bouillant, d'Appoigny et de Bassou, d'après le projet de l'ingénieur ordinaire Leblanc, visé par l'ingénieur en chef Bonnetat. Le trafic augmentait sur le canal et « le personnel de la perception va être doublé, c'est-à-dire qu'il se composera désormais d'un receveur et d'un vérificateur. La maison d'éclusier, consacrée jusqu'à ce jour au percepteur ne pouvant plus suffire, il [le directeur des contributions indirectes de l'Yonne] demande qu'il soit établi un bureau spécial dans le genre de ceux de Tonnerre et de Ravières » (Archives départementales de l'Yonne, 3 S 99). Cette ancienne écluse double a été remaniée lors de la mise au gabarit Freycinet à partir de 1879 par l'adjudicataire François Serre, entrepreneur à Accolay (Archives départementales de l'Yonne, 3 S 91 ; Henri Bazin, "Notice sur l'allongement des écluses du canal de Bourgogne", Annales des Ponts et Chaussées, 1885, t. 1, p. 450-463) : les deux sas ont été réunis en un seul.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée, 1 étage carré

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Sur la rive droite du canal se succèdent deux maisons : la maison de garde (IA89001057) et la maison de perception qui fait aujourd'hui office de maison éclusière. Le sas, autrefois double en longueur, avec trois ou quatre portes selon les plans, est maintenant simple mais deux fois plus profond. L'ancienne maison de perception, de plan rectangulaire, est construite en moellons enduits, avec chaînages d'angles en pierre de taille (idem en encadrement des baies). Elle se compose d'un rez-de-chaussée et d'un étage séparés en façade par un bandeau saillant. La façade de trois travées s'ordonne symétriquement par rapport à l'axe donné par la porte d'entrée. Elle porte aujourd'hui la plaque de l'écluse. Dans le bief, en aval du pont sur écluse 113 est amarré un bateau-écluse.

Commentaires d'usage régional

Maison atypique sur le canal de Bourgogne. Maison de perception.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2008 ; 2011

Date de rédaction de la notice

2008 ; 2011

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Inguenaud Virginie, Lestienne Cécile, Malherbe Virginie, Lallement Aurélie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (canaux de Bourgogne)

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/10
site de l'écluse 114-115 du versant Yonne, dite de Laroche (canal de Bourgogne)
site de l'écluse 114-115 du versant Yonne, dite de Laroche (canal de Bourgogne)
© Région Bourgogne - Inventaire général
Voir la notice image