Eglise paroissiale Saint-Martin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Martin

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Martin

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Yonne (89) ; Perrigny-sur-Armançon

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ancy-le-Franc

Références cadastrales

1955 AB 10

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

16e siècle (?) ; 18e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'édifice date du 18e siècle (il daterait de 1740, selon Max Quantin) , mais le choeur pourrait être du 16e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon

Matériaux de la couverture

Ardoise ; tuile plate

Typologie de plan

Plan en croix latine

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte en berceau plein-cintre ; voûte d'arêtes

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; toit à deux pans ; appentis ; flèche polygonale

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église est située à l'extrémité nord du village, dans l'enclos de l'ancien cimetière. Devant la façade se trouve une petite place ; le chevet est longé par un chemin de terre. L'église, orientée, a un plan en croix latine. Elle comporte une nef à un vaisseau de quatre travées, couvertes de voûtes d'arêtes ; la première travée est flanquée à droite de la tour du clocher et la quatrième, de deux chapelles latérales voûtées en berceau plein-cintre transversal. La nef est précédée d'un porche bas percé d'une ouverture en arc segmentaire et voûté en berceau plein-cintre. Le choeur à chevet plat, plus bas et désaxé par rapport à la nef, est couvert d'une voûte en berceau plein-cintre, avec un doubleau plat reposant sur des culots ; il est flanqué à droite de la sacristie, voûtée également en berceau plein-cintre. Le portail antérieur à encadrement mouluré est en arc segmentaire ; toutes les fenêtres de l'édifice sont en plein-cintre, de même que les arcades ouvrant sur les chapelles. Le mur- pignon antérieur de la nef est encadré de deux contreforts peu saillants, et prolongé à droite par la façade du clocher, au même alignement ; les murs latéraux de la nef sont épaulés par quatre contreforts à chaperon taluté, ceux du choeur par trois contreforts droits, massifs ; de part et d'autre du chevet se trouve un contrefort angulaire bas. La nef et le choeur sont couverts de toits à longs pans, les chapelles latérales et le porche, d'un toit à deux pans, la sacristie d'un toit en appentis, le clocher d'une flèche octogonale à égout carré. La couverture est en ardoise, sauf sur le porche et la sacristie, couverts en tuile plate.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture ; vitrail

Indexation iconographique normalisée

Croix latine ; étoile ; saint ; ornement à forme géométrique

Description de l'iconographie

Le pignon du porche est décoré d'une croix latine, aux extrémités pattées. La clef du premier doubleau de la nef est sculptée d'une étoile en relief. Les vitraux représentent saint Antoine de Padoue et Saint Edme, ainsi que des motifs géométriques sur fond de ramages en grisaille ; les vitraux du choeur représentent des losanges, dans un encadrement coloré.

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM89001949 ; IM89001944 ; IM89001952 ; IM89001942 ; IM89001951 ; IM89001945 ; IM89001948 ; IM89001950 ; IM89001947 ; IM89001946 ; IM89001953 ; IM89001943 ; IM89001940

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1974

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Charvolin Marie-Reine

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire (documentation préalable)

Typologie du dossier

Dossier individuel