Eglise paroissiale de l'Assomption

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

De l'Assomption

Titre courant

Eglise paroissiale de l'Assomption

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Yonne (89) ; Jully

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ancy-le-Franc

Lieu-dit

Maine (la)

Références cadastrales

1955 B3 102

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1830

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Eglise construite en 1830 (cf. M. Pignard-Péguet, Histoire générale illustrée des départements... Histoire de l'Yonne, 1913).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon ; crépi

Matériaux de la couverture

Tuile plate ; ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; flèche carrée

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église est située à l'extrémité nord du hameau de la Maine, dans un enclos contigu à celui du cimetière ; sa façade est en bordure d'une petite place plantée d'arbres où se trouve le monument aux morts. Les murs sont en moellons assisés crépis ; les chaînes d'angle, les encadrements, corniches et soubassement sont en pierre de taille ; des marques de tâcherons sont visibles sur les chaînes d'angle et la corniche. L'édifice est de plan rectangulaire, divisé en trois parties par deux murs de refends. Le porche, à l'aplomb du clocher, est flanqué à gauche d'un débarras, et à droite d'une pièce donnant accès au clocher ; le vaisseau unique est prolongé par une abside faisant saillie dans la sacristie ; le choeur liturgique occupe la partie postérieure du vaisseau et l'abside ; la sacristie est transversale. L'ensemble est couvert de plafonds, en lattes de bois naturel sur la nef. Le sol est fait de dalles de pierres, et de carreaux blancs et noirs dans le choeur liturgique. La façade antérieure présente un portail rectangulaire précédé d'un perron et surmonté d'une baie en demi-cercle ; les autres baies sont en plein-cintre. Le toit à deux versants est couvert de tuiles plates sur le vaisseau ; le clocher, couronné d'une corniche à modillons, se termine par une flèche de plan carré à égout retroussé, couverte d'ardoises.

Technique du décor des immeubles par nature

Vitrail ; peinture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme végétale ; AM ; Christ ; Vierge ; saint

Description de l'iconographie

Les vitraux représentent la Vierge au Coeur Immaculé, le Sacré-Coeur et des saints en buste dans des médaillons avec leurs noms inscrits sur l'auréole : saint Pierre, sainte Hombeline, saint Joseph. Dans le vaisseau, une frise est peinte sous la corniche, composée de motifs végétaux sur fond bleu et de médaillons rouges avec les initiales entrelacées AM. L'abside est décorée d'une peinture murale dont la partie supérieure est une copie de l'Immaculée Conception de Murillo.

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM89001861 ; IM89001860 ; IM89001862 ; IM89001863

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1974

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Réveillon Elisabeth

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire (documentation préalable)

Typologie du dossier

Dossier individuel