Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Jean-Baptiste

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Yonne (89) ; Chassignelles

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ancy-le-Franc

Références cadastrales

1961 AD 280

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Litre

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

13e siècle ; limite 15e siècle 16e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1867

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La nef et le choeur sont du 13e siècle. Les chapelles, le porche et le clocher datent de la fin du 15e ou du début du 16e siècle. Les baies (et les parties hautes ?) du clocher ont subi une réfection en 1867 : cette date est gravée sur la face interne du piédroit d'une baie du clocher, côté nef.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon ; crépi

Matériaux de la couverture

Calcaire en couverture ; tuile plate ; tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte en berceau brisé ; voûte en berceau ; voûte en demi-berceau

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; toit en pavillon ; toit à deux pans ; appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur ; escalier en équerre

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église est située à l'est du village ; la façade antérieure est précédée d'une petite place où sont implantés une croix et deux gros arbres, les faces latérales et le chevet sont entourés de champs. La nef, légèrement plus élevée que le choeur, est précédée d'un porche bas ; le flanc gauche est dominé par la tour-clocher. Les murs sont en moellons équarris assisés et crépis. Les corniches, l'encadrement des ouvertures, la tête des contreforts, sont en pierre de taille. L'église, orientée, comporte un vaisseau longitudinal unique, précédé d'un porche hors-oeuvre plus étroit et flanqué à droite de deux chapelles, à gauche de la tour-clocher, d'une chapelle et de la sacristie. Le chevet est plat. Dans l'angle de la nef et du clocher se trouve une remise moderne. La nef a deux travées ; la première est divisée en hauteur par une tribune de bois desservie par un escalier en équerre à une volée de pierre située à gauche de la porte d'entrée, et une volée de bois appuyée au mur gauche ; la deuxième travée est flanquée de deux chapelles, dont celle de gauche occupe en partie le rez-de-chaussée du clocher. Le choeur à deux travées, légèrement plus étroit que la nef, est flanqué de deux chapelles au niveau de la première travée ; la deuxième travée, occupée par le choeur liturgique, est éclairée par une baie en plein-cintre ébrasée dans le mur droit et par un triplet dans le mur du chevet ; à gauche se trouve la sacristie, dont la porte est ornée d'un arc en accolade. Le porche et la chapelle droite de la nef sont voûtés en berceau brisé, la nef et le choeur en berceau brisé avec doubleaux, la chapelle gauche de la nef en berceau transversal, les chapelles du choeur et de la sacristie en berceau irrégulier. Le mur antérieur de la nef comporte un portail rectangulaire, inscrit dans une embrasure couverte d'un arc segmentaire, et une baie en plein-cintre très ébrasée, à l'aplomb du portail. Les murs latéraux de la nef et du choeur sont couronnés d'une corniche à modillons au profil en quart-de-rond. Les toits sont à deux versants sur la nef et le choeur, en pavillon sur le clocher, à deux pans sur le porche, en appentis sur la chapelle droite du choeur et la remise ; la chapelle droite de la nef est couverte par le prolongement du versant, son pignon par un petit toit à deux pans transversal ; le versant gauche du toit du choeur se prolonge sur la chapelle gauche et la sacristie ; les toits sont prolongés par le chaperon des contreforts ; le clocher est rattaché au faîte du toit de la nef par un petit toit transversal à deux versants. La couverture est en pierre plate, sauf pour le clocher (tuiles plates) et la remise (tuiles mécaniques).

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture ; peinture

Indexation iconographique normalisée

Tête ; feuille ; chevron ; ornement à forme géométrique ; losange ; croix ; rosace ; fleur ; ruban ; médaillon ; armoiries

Description de l'iconographie

Les coussinets du portail sont sculptés d'un tête humaine fruste, à gauche, et de deux chevrons en relief, à droite. Le doubleau de la nef repose sur un culot orné d'une tête humaine fruste, celui du choeur sur un culot orné de feuilles lisses. Les murs et la voûte de la nef et du choeur sont couverts de fresques représentant des motifs géométriques, losanges avec croix, rosaces, fleurs, rubans entrelacés, médaillons historiés alternant avec des blasons, litre (à la naissance de la voûte).

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM89001809 ; IM89001807 ; IM89001805 ; IM89001806 ; IM89001803 ; IM89001812 ; IM89001810 ; IM89001811 ; IM89001808

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1974

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Réveillon Elisabeth

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire (documentation préalable)

Typologie du dossier

Dossier individuel