Eglise paroissiale Saint-Didier et Saint-Leu

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Didier ; Saint-Leu

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Didier et Saint-Leu

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Yonne (89) ; Argenteuil-sur-Armançon

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ancy-le-Franc

Références cadastrales

1957 AB 94

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 15e siècle 16e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

Milieu 19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'église Saint-Didier et Saint-Leu a été construite à la fin du 15e siècle ou au début du 16e siècle. Elle a subi divers remaniements : le clocher a été surélevé, le pignon de la nef a été modifié, des ouvertures ont été partiellement ou entièrement murées, le mur latéral gauche a été renforcé, à l'extérieur, au niveau de la première travée, enfin, les deux premières travées de l'édifice ont été isolées par un mur, aux environs de 1850.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, crépi

Matériaux de la couverture

Tuile plate, ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte d'ogives, voûte en berceau, voûte en berceau plein-cintre

Typologie de couverture

Toit à longs pans, toit à deux pans, appentis, croupe polygonale, flèche carrée

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église est située dans le village. Devant la façade antérieure se trouve un enclos avec le monument aux morts. Le parvis est délimité par une haie taillée et un perron à deux degrés. La façade latérale gauche est longée par la Petite-Rue, la façade latérale droite et le chevet sont bordés de maisons, dont certaines sont accotées à l'édifice. Le terrain est en légère pente d'est en ouest et du nord au sud. Cette église, orientée, présente un plan allongé. Elle comprend un vestibule à charpente apparente, dont la partie postérieure constituait à l'origine la première travée de la nef ; dans la partie antérieure se trouvent à gauche une travée murée, à droite, la tour du clocher dans-oeuvre en façade, flanqué d'une tourelle demi-hors-oeuvre abritant un escalier en vis. La nef à trois vaisseaux compte trois travées. Le transept est non saillant. Le choeur est formé d'une travée droite flanquée de deux chapelles latérales, et d'une abside polygonale ; la sacristie, en contrebas de deux marches, est située à droite de la chapelle latérale droite. Sous la chapelle latérale gauche et le bras gauche du transept, une crypte est accessible par une trappe en pierre. L'ensemble de l'édifice est voûté d'ogives : la travée sous clocher a une clef de voûte annulaire ; le vaisseau central de la nef est couvert de voûtes d'ogives à liernes et tiercerons, ainsi que la troisième travée du bas-côté gauche, d'un type plus complexe, avec nervures courbes ; l'abside a une voûte à nervures multiples avec deux clefs pendantes. Le vaisseau central de la nef et le choeur sont renforcés par des tirants en bois. La sacristie est voûtée en berceau irrégulier longitudinal ; la pièce servant de débarras à gauche du choeur est couverte d'un berceau plein-cintre longitudinal plâtré, sur les vestiges d'une voûte d'ogives. Le portail de l'église, en anse de panier, est orné de moulures à bases prismatiques. Les deux niveaux supérieurs du clocher sont séparés par une rangée de corbeaux en pierre, qui supportaient l'ancien chéneau ; des gargouilles sculptées subsistent aux angles de la face droite. La nef et le choeur sont couverts d'un toit à longs pans, à croupe polygonale, les bras du transept de toits à deux versants, les bas-côtés, la sacristie et les chapelles latérales, d'un toit en appentis. Le clocher se termine par une flèche carrée, couronnée d'une clocheton octogonal. Les toits sont couverts de tuile plate, sauf le clocher, en ardoise.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ange ; feuille ; pyramide ; ornement : représentation humaine ; Vierge à l'Enfant

Description de l'iconographie

Au rez-de-chaussée du clocher, des culots sont sculptés d'un ange tenant un phylactère (antérieur gauche) , d'une feuille frisée (antérieur droit) , d'une feuille découpée (postérieur droit) , d'une pyramide renversée et moulurée (postérieur gauche). Dans l'abside, une tablette saillante est décorée en bas-relief de personnages et de feuillage. La tablette du quatrième pilier gauche est sculptée en haut-relief d'un personnage très mutilé encadré de larges feuilles frisées et nervurées. Le meneau de la fenêtre de la première travée du collatéral droit est décoré d'une Vierge à l'Enfant, debout, sculptée en haut-relief.

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1911/10/14 : classé MH

Référence aux objets conservés

IM89001797, IM89001793, IM89001792, IM89001790, IM89001788, IM89001804, IM89001786, IM89001796, IM89001795, IM89001802, IM89001794, IM89001799, IM89001791, IM89001789, IM89001801, IM89001798, IM89001800, IM89001787

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1974

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Charvolin Marie-Reine

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire (documentation préalable)

Typologie du dossier

Dossier individuel

1/25
église paroissiale Saint-Didier et Saint-Leu
église paroissiale Saint-Didier et Saint-Leu
(c) Région Bourgogne - Inventaire général
Voir la notice image