Usine métallurgique de la Forge de Thunimont, puis Filature et Tissage de coton Boussac-Saint-Frères

Désignation

Dénomination

usine métallurgique, filature, tissage

Précision sur la dénomination

filature de coton ; tissage de coton

Appellation et titre

Forge de Thunimont ; Filature et Tissage Boussac-Saint-Frères

Destinations successives et actuelle

filature ; tissage

Titre courant

Usine métallurgique de la Forge de Thunimont, puis Filature et Tissage de coton Boussac-Saint-Frères

Localisation

Localisation

Lorraine 88 Harsault

Aire d'étude

Vosges

Canton

Bains-les-Bains

Lieu-dit

Forges de Thunimont

Référence cadastrale

1810 B1, 1873 D2 360, 362, 365, 368, 372, 1983 D2 504, 508, 517 à 520, 1127, 1128, 1138, 1144, 1154, 1161, 1175, 1319, 1320, 1352, 1355

Milieu d'implantation

isolé

Cours d'eau

le Coney

Parties non étud

bief de dérivation, atelier de fabrication, entrepôt industriel, logement d'ouvriers, bureau d'entreprise

Historique

Datation des campagnes principales de construction

1er quart 18e siècle, 2e moitié 19e siècle, 1ère moitié 20e siècle, 3e quart 20e siècle

Datation en années

1725

Justification de la datation

daté par travaux historiques

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

L'usine métallurgique fondée en 1725 par Perrier, passe à Victor Coster en 1785. Elle comprend alors 2 feux d'affinerie, 1 chaufferie, 1 feu de martinet, 1 martinet et 1 tréfilerie composée de 16 tenailles, 1 tourniquet et four à recuire. La forge fonctionne jusqu'en 1860 environ. Puis l'usine est transformée en filature et en tissage de coton. Logements ouvriers reconstruits au cours de la 2e moitié 19e siècle ; logements d'ouvriers construits 1ère moitié 20e siècle ; ateliers de fabrication reconstruits 3e quart 20e siècle. Propriété de la société Boussac Saint-Frères, département Peaudouce, on y fabriquait des changes complets pour bébé. Aujourd'hui l'établissement fermé est désaffecté. Tous les bâtiments liés à la métallurgie ont disparu. En 1785 : 16 ouvriers ; 1802 : 40 ouvriers.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

grès, béton, béton armé, bois, pan de bois, moellon sans chaîne en pierre de taille, enduit

Matériau de la couverture

tuile mécanique, béton en couverture

Vaisseau et étage

sous-sol, 1 étage carré

Parti d’élévation extérieure

élévation à travées

Type de la couverture

toit à longs pans, shed, terrasse, demi-croupe

Source de l'énergie

énergie hydraulique, produite sur place

Commentaire description

Atelier de fabrication : murs en béton, terrasse en béton, toit en shed ; bureau : murs en moellon sans chaîne en pierre de taille et pan de bois, toit à longs pans et demi-croupe couvert de tuile mécanique ; logements d'ouvriers : murs en moellon sans chaîne en pierre de taille, toit à longs pans couverts de tuile mécanique.

Etat de conservation

établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1986

Crédits

© Région Lorraine - Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1988

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Malinverno Bruno

Cadre de l'étude

enquête thématique régionale (ancienne métallurgie vosgienne), patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional de Lorraine - service régional de l'inventaire général Hôtel Ferraris - 29, rue du Haut Bourgeois 54000 Nancy - 03.83.32.90.63