Usine métallurgique dite Forge de la Mortagne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine métallurgique

Appelation d'usage

Forge de Mortagne

Titre courant

Usine métallurgique dite Forge de la Mortagne

Localisation

Localisation

Grand Est ; Vosges (88) ; Brouvelieures

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Lorraine

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Vosges

Canton

Brouvelieures

Lieu-dit

La Mortagne

Références cadastrales

1988 A 192, 193, 204, 205, 599

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Mortagne (la)

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication ; entrepôt industriel ; logement patronal ; logement de contremaître ; lavoir ; ferme

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 16e siècle (détruit) ; 2e quart 17e siècle (détruit) ; 18e siècle (détruit) ; 19e siècle ; 4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1558 ; 1634 ; 1770

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Forge établie en 1558 par J.D.Viry. Détruite dans le 2e quart du 17e siècle ; elle est à nouveau autorisée en 1634 ; après nouvelle destruction, elle est à nouveau reconstruite au 18e siècle. Le martinet est transféré en 1770 quelques centaines de mètres en aval. En 1785, elle est propriété du sieur Colombier maître de forge qui possédait d'autres forges à proximité, puis elle est achetée par Louis Alfred Doublat en 1852. Tous les bâtiments sont alors reconstruits au 19e siècle : ateliers de fabrication et halles aujourd'hui disparus. Un nouveau logement patronal est construit durant le 4e quart 19e siècle ; ce dernier, incendié en 1973, est aujourd'hui remplacé par une maison du début du 4e quart 20e siècle. En 1785 : 18 ouvriers dans l'usine.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès ; moellon ; moellon sans chaîne en pierre de taille ; parpaing de béton

Matériaux de la couverture

Ardoise ; tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol ; 2 étages carrés ; étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées ; élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; toit à longs pans brisés ; croupe

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique ; produite sur place

Commentaire descriptif de l'édifice

Atelier de fabrication : murs en moellon sans chaîne en pierre de taille, toit à longs pans, tuile mécanique ; premier logement patronal : murs en moellon, toit à longs pans et croupe, ardoise, sous-sol et 2 étages carrés.

État de conservation (normalisé)

Vestiges ; établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1986

Date de rédaction de la notice

1988

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Malinverno Bruno

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (ancienne métallurgie vosgienne) ; patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Lorraine - service régional de l'inventaire général Hôtel Ferraris - 29, rue du Haut Bourgeois 54000 Nancy - 03.83.32.90.63