Hôtel de Thezan ou de Camaret actuellement sous-préfecture

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Appelation d'usage

Hôtel de Thezan ou de Camaret

Destination actuelle de l'édifice

Sous-préfecture

Titre courant

Hôtel de Thezan ou de Camaret actuellement sous-préfecture

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Vaucluse (84) ; Carpentras ; 62 rue de la Sous-Préfecture

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Carpentras

Canton

Carpentras

Adresse de l'édifice

Sous-Préfecture (rue de la) 62

Références cadastrales

1983 CE 532

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 18e siècle, 2e quart 19e siècle

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Hôtel du milieu du 18e siècle. En 1838, l'hôtel de Thezan fut loué par son propriétaire, Louis-Marie Duplessis, au département de Vaucluse pour y établir la sous-préfecture de l'arrondissement de Carpentras : un état des lieux en date du 26 décembre 1838 nous donne une description précise des bâtiments, par laquelle nous connaissons les décors disparus du rez-de-chaussée. Quelques années plus tard, l'hôtel étant devenu propriété du département, on a décidé de la reconstruction de la façade : les plans en sont donnés par l'architecte départemental Joseph-Auguste Joffroy. Hôtel inscrit partiellement. La maison mitoyenne à l'est a été récemment achetée par le département pour l'agrandissement de la sous-préfecture et communique avec elle depuis peu.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre de taille, maçonnerie, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan régulier en H

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés

Typologie du couvrement

Voûte à cantons, voûte d'arêtes

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, terrasse

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie, escalier en vis, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

L'hôtel de Camaret se situe sur la rue de la Sous-Préfecture ; il est mitoyen sur les deux côtés et son grand jardin est en coeur d'îlot. Il se compose de quatre ailes disposées autour d'une cour intérieure et de deux ailes en retour sur le jardin. Façade antérieure nord et premier niveau des élévations sur le jardin en pierre de taille. Un sous-sol voûté et deux étages carrés, sauf pour la partie centrale de l'aile sur rue, qui n'a qu'un étage et ne comporte qu'un seule pièce servant de passage vers la cour, puis vers le grand hall. L'aile droite est triple en largeur et simple en profondeur et abrite l'escalier monumental en pierre de taille et rambarde de fer forgé ; dans l'aile gauche, double en profondeur se situe au centre l'escalier secondaire, en vis. L'aile du fond après la cour est un vaste vestibule qui conduit de la cour au jardin ; sa structure en voûtes d'arêtes supportée par des piliers est aujourd'hui dissimulée par un faux plafond ; il distribue les deux ailes sur jardin. Ses étages sont construits en retrait au-dessus d'une terrasse sur le jardin et sont chacun constitués d'une chambre à alcôve. Les ailes sur le jardin abritaient un salon et une galerie et servent aujourd'hui de cabinet au sous-préfet et de bureaux. Au rez-de-chaussée se trouvaient également la salle à manger, à droite du grand vestibule, l'aile gauche étant réservée aux espaces de service, dont la cuisine. A l'étage se trouvaient chambres et grand salon, la salle à manger sur la rue à gauche et deux offices derrière. L'enfilade des pièces a été conservée à l'étage. La façade antérieure est en pierre de taille. De part et d'autre de la travée d'entrée, les deux ailes ont trois niveaux couronnés par une corniche et deux travées encadrées par un chaînage harpé, relayé par des pilastres doriques à l'étage. Les fenêtres ont des chambranles moulurés à crossettes : en arc segmentaire, elles sont couronnées par une corniche en appui sur deux petites consoles au premier niveau et ont des allèges à balustres au second niveau ; rectangulaires, elles sont couronnées de frontons cintrés au troisième niveau. Sur la travée médiane s'ouvre un portail en arc segmentaire et à chambranle mouluré ; travée de pilastres, balcon de pierre sur deux fortes consoles. Au-dessus, porte-fenêtre dans une travée ionique dont les demi-colonnes surpportent entablement et fronton cintré. Elévations sur cour : ensemble de façades enduites à trois niveaux de baies en arc segmentaire. Sur le jardin, ensemble homogène de façades appareillées au premier avec bossage continu en table, enduites au-dessus ; baies en arc segmentaire et chambranle mouluré à crossettes ; porte en anse-de-panier entourée d'une mouluration torique.

Technique du décor des immeubles par nature

Décor stuqué (étudié dans la base Palissy), peinture (étudiée dans la base Palissy)

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1987/06/18 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Façades et toitures sur rue et sur cour, escalier avec sa rampe en fer forgé ; chambre à alcôve, salon de musique et petit salon du premier étage sur jardin avec leur décor : inscription par arrêté du 18 juin 1987.

Référence aux objets conservés

IM84001396, IM84001397, IM84001394, IM84001395

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1988

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Giraud Marie-Odile, Marciano Florence

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66