Hôtel de Murs actuellement école

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel

Appelation d'usage

Hôtel de Murs

Destination actuelle de l'édifice

École

Titre courant

Hôtel de Murs actuellement école

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Vaucluse (84) ; Carpentras ; 18 rue des Marins

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Carpentras

Canton

Carpentras

Adresse de l'édifice

Marins (rue des) 18

Références cadastrales

1983 CE 489

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Fontaine

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 18e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'hôtel de Murs qui paraît dater du milieu du 18e siècle est sans doute l'hôtel de Carpentras qui fait le plus référence à la culture architecturale parisienne. La composition classique de la façade sur jardin n'a d'équivalent en Comtat que les hôtels construits par Franque à Avignon. A Carpentras même, une parentée pourrait cependant être établie avec l'hôpital, construction contemporaine due à l'architecte d'Allemand. Les décors en gypserie sont d'une exceptionnelle qualité, et certains motifs savants lui sont propres. Le bâtiment indépendant qui se trouve dans l'angle du jardin à l'est lui est postérieur d'une cinquantaine d'années. L'escalier principal a été détruit et l'hôtel transformé en école privée.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Moellon, maçonnerie, enduit, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie de plan

Plan régulier en U

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

L'hôtel se situe sur une vaste parcelle entre deux rues ; de plan en U, il ne montre sur la rue que les façades de ses deux ailes en retour, dont celle de droite au fond d'une cour, l'espace entre les deux étant occupé par un autre hôtel ne laissant une venelle étroite que sur deux côtés ; en revanche il a une façade importante sur la cour arrière fermée par un portail monumental. L'hôtel comporte un étage carré au-dessus d'un rez-de-chaussée surélevé et d'un étage de soubassement accessible depuis l'arrière du jardin, la rue Barjavel étant très en contrebas de la rue des Marins (ce sont des pièces voûtées situées sous le jardin, accessibles depuis un vaste portail dans cette rue). Le bâtiment indépendant, à vocation de remise, a sa façade sur une cour et comprend trois étages sur un rez-de-chaussée. Elévation antérieure nord : façade appareillée à deux niveaux et trois travées au fond d'une cour étroite, longée par les bâtiments des deux parcelles adjacentes. Les baies sont en arc segmentaire avec chambranle mouluré ; au premier niveau deux portes surmontées de tables encadrent une fenêtre inscrite dans une haute arcade en plein-cintre ; au second niveau les fenêtres couronnées de corniches ont des allèges en faible relief. Cette façade est précédée par la composition monumentale du portail qui s'ouvre au centre d'un mur appareillé orné de tables rectangulaires. Portail avec cadre mouluré à crossettes dans une travée de pilastres cantonnés de refends ; couronnement par une corniche en ressaut au droit des pilastres, supportée par deux longues et plates consoles à triglyphes et gouttes. Au revers, le portail est simplement orné de refends. Elévation sud sur le jardin : façade à deux niveaux et neuf travées dont l'ordonnance parfaitement symétrique et de rythme ternaire comprend un avant-corps en faible saillie, précédé d'un degré à pans coupés et couronné par un fronton triangulaire, en avant de l'étage d'attique. Chaînes d'angles à refends. Les trois niveaux sont couronnés par une balustrade pleine régulièrement ponctuée de pilastres et dominée par des pots à feu aux extrémités. Les baies sont en arc segmentaire, à chambranle renfoncé et allège saillante sur les parties latérales. Cartouche à la clé pour les baies centrales. En face du portail du jardin, fontaine monumentale adossée à l'ordonnance parfaitement symétrique dont les angles sont à pans coupés. Entièrement ornée de refends elle est creusée d'une niche en cul-de-four à la stéréotomie soignée ; pilastres de part et d'autre. Riche décor sculpté rocaille : deux longues consoles, cartouche à la clé de l'arc. Les pièces principales sur le jardin conservent un décor important de gypseries et de peintures. Elévation du bâtiment indépendant : médiocre façade en blocage à deux travées de baies en arc segmentaire et quatre niveaux que séparent des bandeaux ; portail en anse-de-panier à ébrasement concave.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, décor stuqué (étudié dans la base Palissy)

Indexation iconographique normalisée

Panier ; cartouche : dieu ; cartouche : armoiries

Description de l'iconographie

Cartouche à la clé de l'arc : dieu entouré d'attributs, couronnement de la fontaine : armoiries dans un cartouche et de part et d'autre panier de fleurs.

Protection

Référence aux objets conservés

IM84001376, IM84001377

Eléments remarquables dans l'édifice

Fontaine

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1987

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Giraud Marie-Odile, Fray François, Marciano Florence

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66