Synagogue

Désignation

Dénomination de l'édifice

Synagogue

Titre courant

Synagogue

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Vaucluse (84) ; Carpentras ; place de l'Hôtel-de-Ville

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Carpentras

Canton

Carpentras

Adresse de l'édifice

Hôtel-de-Ville (place de l')

Références cadastrales

1834 K 1828, 1983 CE 681

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Bains rituels

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

18e siècle

Auteur de l'édifice

Allemand d' ; architecte

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribué par tradition orale

Description historique

La synagogue actuelle ne remonte pas avant l'époque moderne ; sa partie basse est faite d'éléments hétérogènes imbriqués, mais la salle haute est bien renseignée : en juin 1741 les juifs décident de sa reconstruction, des emprunts sont lancés mais elle n'est achevée que peu avant la Révolution ; l'architecte local d'Allemand est traditionnement associé à ce bâtiment, mais sans aucune preuve. Dès l'automne 1794 l'ensemble de son mobilier est déposé et vendu ; cependant il paraît probable qu'une partie du décor ait pu être récupérée et remontée.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Moellon, maçonnerie, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés

Typologie du couvrement

Voûte à arêtes doubles

Typologie de couverture

Toit à longs pans, appentis, terrasse

Commentaire descriptif de l'édifice

La synagogue, de proportions relativement importantes, se compose d'un unique bâtiment de forme à peu près carrée, plus une partie saillante à l'est, construite au rez-de-chaussée et couverte en terrasse. Il n'a qu'une petite façade lisible sur la place, toutes les autres étant mitoyennes. Il comprend un rez-de-chaussée et deux étages carrés à l'ouest, bains rituels au sous-sol, l'ancienne synagogue des femmes et les fournils. Au premier étage, la salle de prière est une pièce à l'italienne de plan rectangulaire, abondamment éclairée par des fenêtres nord et sud. Son entrée se fait par une porte centrale s'ouvrant sur la tribune du rabbin, face au tabernacle ; cet axe privilégié tribune-tabernacle constitue une travée centrale couverte d'une voûte à arêtes doubles ; de part et d'autre la salle est simplement plafonnée. A l'ouest la tribune de l'officiant, de plan convexe, est supportée par quatre colonnes toscanes peintes en faux marbre ; elle abrite un pupitre couronné d'un baldaquin. On y accède par des volées symétriques convergentes. La tribune proprement dite est délimitée par une rampe en fer forgé qui la sépare d'une vaste salle située à l'arrière, dite salle des choeurs. A droite, deux portes mènent à une autre salle à peu près équivalente, qui servait de bibliothèque, ouverte sur le vide central par deux arcades plein-cintre bordées d'une balustrade en bois. Elle ouvre également sur la galerie qui longe le mur en retour jusqu'à l'autre côté, à droite du tabernacle, qui présente la même ordonnance et possède également un espace à l'arrière contenant un escalier en vis. Le sanctuaire comprend cinq travées ; au centre, travée de colonnes cannelées d'ordre ionique et au-dessus une corniche cintrée formant fronton, un édicule avec oculus dans une travée de pilastres cannelés cantonnée d'ailerons ; travées latérales, lambris représentant un panneau couronné par un baldaquin ; travées externes en légère saillie couronnées d'un pot à feu et percées d'une niche plein-cintre abritant le fauteuil d'Elie. En bas, du côté nord et sud, une structure en bois comprend une galerie à baies plein-cintre fermées par une claustra de bois. Le tabernacle occupe une petite pièce rectangulaire construite en partie sur la terrasse arrière et en partie en encorbellement sur la cour ; en saillie également sur cette terrasse, une cage d'escalier. La façade antérieure est couronnée par une corniche moulurée à trois niveaux délimités par des bandeaux et à deux travées avec chaînes et jambages harpés. Niveaux supérieurs percés de fenêtres en plein cintre avec cadres ornés d'impostes et de clés ; celle qui surmonte la porte d'entrée est encadrée par des demi oculi. La synagogue comprend aussi un ensemble de salles basses. Au sud un grand arc appareillé en anse-de-panier fait transition avec un passage couvert d'un berceau transversal en blocage qui mène à deux pièces ; celles de droite servait de vestiaire et menait au bain rituel (le cabussadou) en sous-sol, alimenté par une remontée de la nappe phréatique : il est fait d'une cave couverte d'un berceau plein-cintre dont les claveaux sont des moellons mal équarris ; on y descend par un escalier de trois volées avec une rampe en fer forgé.

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1924/02/22 : classé MH

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété d'une association

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1988

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Giraud Marie-Odile, Marciano Florence

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66