Couvent de dominicains puis théâtre, actuellement banque et immeuble à logements

Désignation

Dénomination de l'édifice

Couvent, théâtre

Genre du destinataire

De frères prêcheurs

Destination actuelle de l'édifice

Banque ; immeuble à logements

Titre courant

Couvent de dominicains puis théâtre, actuellement banque et immeuble à logements

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Vaucluse (84) ; Carpentras ; place du 25 août 1944

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Carpentras

Canton

Carpentras

Adresse de l'édifice

25 août 1944 (place du)

Références cadastrales

1983 CE 442 à 445, 448, 450, 451, 1412 à 1414

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Église

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

16e siècle, 2e quart 18e siècle

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Le couvent des dominicains fut fondé à Carpentras en 1312 ; il se trouvait alors extra-muros. La première église a connu une très longue construction : commencée au tout début du 15e siècle, elle ne s'achève qu'en 1597 sous la direction de l'architecte Blaise Lécuyer. Erection d'un nouveau cloître en 1642-43 grâce aux libéralités de l'archevêque de Bordeaux, Henri de Sourdis, exilé à Carpentras par Richelieu. Le principal bâtiment, au sud du choeur de l'église, fut réaménagé entre 1722 et 1730, sur les conseils de l'architecte Franque (correspondance). Les dominicains quittèrent le couvent en 1791. Dès 1803 la nef est démolie pour faire place à des logements ; une grosse maison bourgeoise a été construite au début du 19e siècle sur l'emplacement de la nef. Il ne reste aujourd'hui de l'église que le choeur et la chapelle Notre-Dame-du-Rosaire édifiée en 1650 aux frais de la confrérie des Soeurs du Rosaire. Le couvent a abrité des casernes, en même temps que le rez-de-chaussée était transformé en théâtre entre 1820 et 1822 et réaménagée en 1862 par un entrepreneur décorateur local, Baldouin. Une restauration s'imposa en 1902, par l'architecte de la ville Bonnaud : il reconstruisit la galerie appuyée sur la façade ouest qui menaçait de s'écrouler ; actuellement le théâtre est complètement ruiné.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Moellon, maçonnerie, enduit, pierre de taille, grand appareil

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

Rez-de-chaussée, 2 étages carrés

Typologie du couvrement

Voûte plate

Typologie de couverture

Toit à longs pans, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier en vis, en maçonnerie, escalier tournant

Commentaire descriptif de l'édifice

Les bâtiments restants du couvent sont disposés sur deux côtés de la place, qui correspond à l'emplacement de l'ancien cloître. L'église avait une nef unique à chevet carré, bordée de six travées de chapelles intercalées entre de puissants contreforts. Le choeur est couvert d'une voûte d'ogives ; il a été subdivisé en étages accessibles par un escalier en vis en pierre puis par un escalier rampe-sur-rampe. Les voûtes retombent sur quatre culots sculptés ; vestiges d'une peinture monumentale ; clé de voûte ornée d'un médaillon. Le couvent était principalement constitué par un corps de bâtiment parallélépipédique à deux étages carrés ; de sa structure initiale il ne reste que le vestibule composé de deux travées de voûtes plates classiques, la première sur un plan circulaire, la seconde sur plan carré. Elévations intérieures du choeur en grand appareil, celles du couvent en maçonnerie enduite, à trois niveaux séparés par des bandeaux. Les deux portes d'entrée ont été conservées sur les travées extrêmes ; portes en arc segmentaire inscrites dans une travée de pilastres ioniques que couronne un fronton. La salle de théâtre occupe le rez-de-chaussée de l'ancien couvent, encadré de part et d'autre de deux bâtiments longitudinaux avec deux pavillons en ressaut sur la façade, qui contiennent les dégagements du balcon ; celui sur la place servait également d'entrée ; le foyer se trouve au nord, la scène au sud. Un parterre, un balcon et sept loges face à la scène, accessibles par un grand escalier dans le foyer et deux escaliers plus modestes dans les angles de la salle. La façade antérieure est surtout constitué par l'aile basse construite pour le théâtre : façade à trois travées de baies en plein-cintre (aujourd'hui obturées et peintes en trompe l'oeil) contenues entre deux avant-corps latéraux dans lesquels s'ouvraient des portails d'entrée. L'ensemble est couronné, au-dessus d'une corniche moulurée, par une balustrade en pierre. Avant-corps : chaînes d'angle à bossages adoucis, et portails plein-cintre inscrits dans une travée de pilastres entourés de refends et sommés d'une clé en pointe de diamant. Couronnement par un entablement portant l'inscription "THEATRE MUNICIPAL".

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture, sculpture (étudiée dans la base Palissy)

Indexation iconographique normalisée

Rinceau ; pilastre, fronton, putto ; tête : homme : roi ; médaillon : ange, Vierge

Description de l'iconographie

Peintures dans le choeur : porte inscrite dans une travée de pilastres, couronnée par un fronton cintré interrompu sur les rampants duquel étaient placés des putti. Deuxième étage du choeur : culots sculptés d'une tête d'homme couronnée. Médaillon de la clef de voûte : Annonciation.

État de conservation (normalisé)

Vestiges, restauré, remanié

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1932/06/09 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Choeur de l'église : inscription par arrêté du 9 juin 1932.

Référence aux objets conservés

IM84001373

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1988

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Giraud Marie-Odile, Marciano Florence

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66