Bourg castral de Tourris

Désignation

Dénomination de l'édifice

Bourg castral

Appelation d'usage

Tourris

Titre courant

Bourg castral de Tourris

Localisation

Localisation

Provence-Alpes-Côte d'Azur ; Var (83) ; Le Revest-les-Eaux

Précision sur la localisation

Oeuvre située en partie sur la commune : Valette-du-Var (La)

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Var

Canton

Valette-du-Var (La)

Lieu-dit

Vieille Valette (la)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Château fort ; église

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

12e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Description historique

Le "castrum de Turriz" est mentionné pour la première fois dans la liste des localités du diocèse de Toulon de 1232-1244. Mais on trouve son nom utilisé comme patronyme à partir de 1170 dans plusieurs actes du cartulaire de Montrieux : un "Raimundus de Torris" fut convers de la chartreuse jusque vers 1185, un "Jacobus de Torriz" témoin en 1180. Dans l'enquête sur les droits comtaux de 1252, Tourris est curieusement qualifié de villa et associé à la Valette, "villa Sancti Johannis de Valle", tous deux satellites, semble-t-il, du castrum de la Garde. Perché loin des grands axes de communication et doté d'un terroir à faible potentiel agricole, le village périclita dès la fin du 13e siècle, tandis que la Valette, bâti au bord de la route dans la plaine, prospérait. En 1315-1316, Tourris ne comptait que 25 feux de queste, tandis que la Valette en abritait 92. Ce dernier seul parvint à survivre aux épreuves de la fin du Moyen Age, Tourris fut déserté avant 1471 et son territoire partagé entre la Valette et le Revest. Au pied nord du castrum, une grosse bastide du 17e siècle porte encore le nom de Château de Tourris.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon ; pierre sèche

Commentaire descriptif de l'édifice

Crête rocheuse ; altitude : 470 m ; superficie : 20000 m2. Sur le sommet, vestiges du château : importants éboulis et fragments de murs parementés en moellons équarris correspondant à un édifice complexe à plusieurs corps de bâtiment dont la forme et l'organisation ne peuvent être définis sans investigations plus poussées. En contrebas vers l'ouest, ruines du premier village fortifié : nombreuses cuvettes d'éboulis et fragments de murs parementés en moellons assisés, entourés d'un épais mur d'enceinte dont plusieurs pans sont conservés en élévation plus ou moins haute (jusqu'à environ 3 m) , avec une porte près de l'angle nord-ouest, dont la baie a dû être refaite à l'époque moderne (large ouverture rectangulaire couverte d'un linteau grossier en bois). Sur le haut des pentes nord et ouest, vestiges d'un faubourg protégé à son tour par une enceinte fortifiée dont le tracé est presque complet, mais les élévations mal conservées. Dans l'angle nord-ouest de la seconde enceinte, sur un replat au bord de l'abrupt rocheux, ruines de l'église : nef unique d'environ 15 m de long sur 3, 5 m de large, sans doute initialement couverte d'une charpente (murs peu épais, sans arcades ni doubleau) ; abside semi-circulaire orientée avec épaulements ; bâtiment (sacristie ?) contigu au sud, avec porte de communication ouverte en biais. Matériel : tegula, tuile ronde, meule en basalte, hache polie, épingle en bronze, monnaies, scories et plusieurs objets en cuivre et en fer, col et fond de coupelle en verre, céramiques modelée, campanienne, commune africaine, claire, grise et brune tardive, grise médiévale, sgraffito archaïque, culinaires d'Uzège et d'Ollières, majolique archaïque régionale et pisane etc.

Commentaires d'usage régional

Type oppidum

État de conservation (normalisé)

Vestiges

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée (?)

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Sauze Elisabeth

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale ; castra désertés du Var

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Direction Culture et Patrimoine - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel Grand Horizon, 11-13 boulevard de Dunkerque, 13002 Marseille - 04 88 10 76 66