POP

Plateforme ouverte du patrimoine

Église paroissiale Notre-Dame de Boves

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Notre-Dame

Titre courant

Église paroissiale Notre-Dame de Boves

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Somme (80) ; Boves ; place Amiral-Courbet

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Grand Amiénois

Canton

Boves

Adresse de l'édifice

Amiral-Courbet (place)

Références cadastrales

1810 I 364 ; 2003 AE 21

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

2e quart 19e siècle ; 3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1808

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source ; attribution par source ; attribution par source

Description historique

Documents figurés :L´édifice est visible sur la cadastre napoléonien de 1810 (doc. 1).Deux projets datés de 1806 et de 1811 (plan, élévation et coupe), présentant deux projets de clocher, sont conservés aux archives nationales (série F 21).Deux dessins non datés et non signés, représentant la façade antérieure (doc. 2) et une coupe transversale au niveau du chœur (doc. 3) sont conservés aux archives départementales (série O).Un dessin de Duthoit montre l´église entourée d´habitations avec le prieuré à l´arrière-plan.Sources :Les sources conservées aux archives départementales (série O) indiquent que la décision de construire une nouvelle église est prise en 1804, après de nombreux débats entre les partisans de la reconstruction d´une église remplaçant l´ancienne église paroissiale Notre-Dame et ceux qui souhaitent conserver l´ancienne église Saint-Nicolas, autre église paroissiale du village.En 1805, un projet est présenté par Etienne Hippolithe Godde, inspecteur des travaux publics de la préfecture du département de la Seine et par Hippolithe Couvreur, inspecteur des travaux publics de la préfecture de la Seine et architecte expert de la Ville de Paris (cf. annexe 1). Trois devis ont été réalisés en 1805 et 1807, date du cahier des charges et de l´adjudication des travaux au maçon Antoine Caruelle.La cérémonie de la pose de la première pierre a lieu le 6 juin 1808 ; l´imprimé consignant l´évènement indique que les architectes de l´édifice sont Etienne Hippolithe Godde et Hippolithe Couvreur.Des travaux supplémentaires sont nécessaires en 1809, date du rapport de l´architecte Godde surveillant les travaux (cf. annexe 2). La pierre du pays est remplacée par de la pierre de Pont-Rémi. Charpente et couverture sont achevées en 1811 mais, en 1815, l´entrepreneur se plaint que l´architecte n´a toujours pas indiqué l´emplacement du clocher, depuis trois ans. En 1817, les travaux de serrurerie sont réalisés par le serrurier amiénois Devillers. L´année suivante, le maître-charpentier amiénois Auguste Corroyer, réalise un escalier.En 1819, Marest est nommé vérificateur des travaux de réparation. Malgré le parachèvement du pavage, en 1821, des problèmes de solidité de l´édifice, liés aux mauvaises fondations, apparaissent l´années suivante.En 1825, l´édifice est toujours inachevé et ne comporte aucun mobilier. L´entrepreneur Germain Bourry est chargé de réaliser les dallages du péristyle et du porche, les planchers et les plafonds et la grille de chœur, sur un devis rédigé par Marest.En 1838 l´église ne comporte toujours pas de décor intérieur.En 1851, l´architecte Daullé établit un devis pour des travaux réalisés par le menuisier Eugène Briet en 1851 et 1852. Le pavage est renouvelé en 1859 par l´entrepreneur Morel, sous la direction de l´architecte Daullé.Travaux historiques :A. Janvier (1896) signale « le maussade édifice du à l´architecte Godde de Paris », qui remplace l´ancienne église paroissiale Sainte-Marie-des-Champs en 1807.Selon M. Crampon (1980), l´église actuelle est construite en 1807, sur les plans de l´architecte parisien Godde, dont c´est l´une des premières oeuvres.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ardoise

Commentaire descriptif de l'édifice

Implanté en parcelle sur rue et adossé à la falaise de calcaire qui surplombe le village, l'édifice non orienté est construit en calcaire, appareillé en pierre de taille, et couvert d'ardoises. De plan allongé, son clocher est situé au bas de la nef.En léger surplomb, sa façade principale, agrémentée d'un portique, est accessible par un escalier.

Commentaires d'usage régional

Style néoclassique

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

inscrit MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

Façades et toitures.

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Barbedor Isabelle

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Picardie - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 88, rue Gaulthier de Rumilly 80000 Amiens - 03.22.97.16.57