Maison dite La Roseraie, actuellement La Blottière

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Appelation d'usage

La Roseraie, La Blottière

Titre courant

Maison dite La Roseraie, actuellement La Blottière

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Somme (80) ; Ault ; 28 route du Vieux-Chêne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Côte picarde

Canton

Ault

Lieu-dit

Bois-de-Cise

Adresse de l'édifice

Vieux-Chêne (route du) 28

Références cadastrales

1990 AL 14, 15a, 1990 AL 14, 15a

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Jardin, garage

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Theulot, Jean-Baptiste (commanditaire)

Description historique

Maison dite La Roseraie, actuellement La Blottière, construite entre 1900 et 1903 (imposition du cadastre en 1903) par Théophile Bourgeois (signature des plans publiés) , architecte à Poissy (Yvelines) , pour Jean-Baptiste Theulot marchand de vins à Mercurey (Saone-et-Loire) (mention des matrices cadastrales) et lotisseur du Bois-de-Cise. Les plans de la villa sont publiés vers 1903 dans le recueil d'architecture de Théophile Bourgeois 'Villas modernes', catalogue de constructions disponibles pour les divers maîtres de l'ouvrage acquéreurs de parcelles dans le lotissement. La maison était destinée à héberger le garde du lotissement et parfois désignée sous l'appellation 'maison de garde'. Les tuiles d'origine ont été remplacées par des ardoises à une date indéterminée (vraisemblablement après 1945). De même, des bow-windows ont été ajoutés, un porche a été fermé.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, pan de bois

Matériaux de la couverture

Tuile plate, ardoise

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon découvert, toit en pavillon, croupe, demi-croupe

Commentaire descriptif de l'édifice

Habitation établie en milieu de grande parcelle, à l'intersection de deux voies, dont la voie principale menant à la plage. Edifice dont le plan à décrochements est animé par la présence d'une tourelle carrée dans l'angle. Le gros-oeuvre est en briques de couleur ocre et rouge, alors que la partie supérieure de la tourelle est en pan de bois. Celle-ci prend la forme d'un pigeonnier, sans en avoir la fonction. Un bow-window en menuiserie, qui ne figure pas sur les plans du recueil d'architecture, éclaire une chambre.

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

La maison est actuellement cachée par la végétation.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Justome Elisabeth

Cadre de l'étude

Patrimoine de la villégiature (la Côte picarde)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens

maison dite La Roseraie, actuellement La Blottière
maison dite La Roseraie, actuellement La Blottière
© Inventaire, général, ADAGP ; © SMACOPI
Voir la notice image