Église paroissiale Saint-Martin

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Martin

Titre courant

Église paroissiale Saint-Martin

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Somme (80) ; Longavesnes ; rue de l'Eglise

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Haute-Somme

Canton

Roisel

Adresse de l'édifice

Eglise (rue de l')

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1932

Commentaires concernant la datation

Daté par source, date portée

PV004320

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribué par source

Description historique

Après la destruction de l'église lors de la Première Guerre Mondiale, la commune adhère à la Coopérative de Reconstruction des Eglises Dévastées du Diocèse de Péronne afin de la reconstruire. Louis Faille donne les dessins du projet en 1926, les devis descriptif et estimatif en janvier 1928, pour un montant de travaux de 288 834, 75 F. La réalisation est adjugée à l'entreprise générale Vogel et Cie (Cambrai) le 4 mai 1928. L'entreprise Fabre réalise l'ensemble des voûtes selon le procédé dont elle est détentrice. La réalisation s'achève avec la réception des travaux le 3 septembre 1930 (date portée 1932). Le décor (devis descriptif de Louis Faille le mars 1932) est réalisé par de nombreux intervenants. Croixmarie P. sculpteur à Paris exécute la sculpture du mobilier (1932). L'entreprise Vogel réalise les décors suivants : autels, bancs, ambon, confessionnal, fonts baptismaux, lustres, croix et candélabres, sièges, troncs. Desmet-Van Caillie J. (Bruges) assure la fabrication de vitraux peints : 4 vitraux de choeur à composition, 5 vitraux à personnages en pied et decor d'architecture, 4 vitraux en grisaille et 1 vitrail du Saint-Esprit au-dessus de la porte latérale. Le haut de la façade est décoré d'un appareil de briques blanches, crèmes et jaunes.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique, calcaire, pierre de taille, moellon, béton armé

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte en berceau, voûte d'arêtes

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, flèche polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier en vis

Commentaire descriptif de l'édifice

Façade principale à fronton en trapèze et horloge : pierre de Saint-Maximin, soubassements en moellons durs de roches rustiquées. Façades latérale et postérieure : base en moellons, le reste en brique. Procédé de voûtes par la maison Fabre : en brique creuse de 0, 04 d'épaisseur recouvert d'enduit simili pierre appareillée, joints incrustés.

Technique du décor des immeubles par nature

Céramique

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique

Description de l'iconographie

Sur le massif antérieur, partie haute des façades en damiers et chevrons de brique.

Commentaires d'usage régional

Chevet plat

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Conditions d'ouverture au public

Utilisation cultuelle

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bailly Gilles-Henri, Caulliez Stéphanie, Laurent Philippe

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (reconstruction de la Haute-Somme)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens