Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Notre-Dame-de-l'Assomption

Titre courant

Église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Localisation

Localisation

Hauts-de-France ; Somme (80) ; Assevillers ; 1 rue d'Hesbécourt

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Haute-Somme

Canton

Chaulnes

Adresse de l'édifice

Hesbécourt (rue d') 1

Références cadastrales

2002 AB 21

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

15e siècle (détruit) ; 16e siècle (détruit) ; 17e siècle (détruit) ; 2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1928

Commentaires concernant la datation

Daté par source

PV004501

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribué par source

Description historique

L'ancienne église d'Assevillers est, au moment de sa construction, au 15e siècle, une annexe sous la dépendance de la cure limitrophe de Fay. Elle est dotée de vitraux au 16e siècle. La population s'accroissant, elle est agrandie au 17e siècle. Elle est érigée en succursale en 1871. L'édifice est construit en moellon et pierre, avec encadrements et couronnement de baies en pierre, porte d'entrée cintrée, voûte en plafonnage sur lattis, toit à 2 longs pans, et à pans sur l'abside, couverture en ardoise, clocher de plan carré, flèche à 4 pans. Cet édifice est détruit lors de l'offensive franco-britannique de 1916. L'expertise de dommages de guerre est confiée à l'architecte Louis Duthoit (devis descriptif et estimatif janvier 1921) qui par la suite signe le projet de reconstruction et le réalise. Ses descriptifs, estimatifs et dessins présentés en 1925 se réfèrent encore à un "projet identique, de même surface" que l'édifice antérieur, alors que ceux de juin 1926 concernent le projet moderne effectivement réalisé. La commune adhère à la Société Coopérative de Reconstruction des Eglises Dévastées du Diocèse d'Amiens. La réalisation du gros oeuvre est attribuée à l'entreprise générale Maurice Péchin, de Curchy (procès verbal d'adjudication janvier 1928). Le décor et le mobilier sont réalisés de 1929 à 1931 par les auteurs suivants : Roux Anne Marie, sculpteur à Paris (sculpture du tympan) ; Gaudin Jean, maître verrier à Paris (vitraux, mosaïques et mortiers colorés projetés) ; Brieux Raoul, menuisier à Amiens (mobilier) ; Marron Marcel, statuaire à Orléans (chemin de croix en plâtre) ; Sueur Marcel, marbrier à Amiens (autels, fonts baptismaux, bénitier). L'édifice est inauguré le 15 septembre 1929. Un polissoir néolithique dit "grès Saint-Martin" est conservé devant l'église sur un espace jardiné.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Brique ; calcaire ; pierre de taille ; béton armé ; appareil mixte

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Typologie du couvrement

Voûte en berceau brisé (à lunettes)

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; croupe polygonale ; flèche polygonale

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier hors-oeuvre : escalier en vis

Commentaire descriptif de l'édifice

L'édifice, en pierre de taille et moellon dur de St-Maximin, est doté de linteaux en béton armé ainsi que d'arcs en béton armé et revêtement en brique. Appareillage en couteaux picards. Voûte en berceau brisé à lunettes en briques apparentes à arcs doubleaux.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture ; mosaïque ; vitrail ; menuiserie

Indexation iconographique normalisée

Christ ; croix ; ornement à forme géométrique : bâton brisé ; ornement à forme végétale : tournesol ; saint ; ornement à forme architecturale

Description de l'iconographie

Tympan du porche ogival en brique : bas-relief en pierre représentant le Christ bénissant des épis de blé. Ecoinçons au-dessus des arcs de la nef à décor végétal et inscription continue (Béatitudes). Autel à ornementation architecturale. Menuiserie du choeur à décor géométrique.

Commentaires d'usage régional

Rampant de pignon en couteaux picards

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Conditions d'ouverture au public

Utilisation cultuelle

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bailly Gilles-Henri ; Caulliez Stéphanie ; Laurent Philippe

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (reconstruction de la Haute-Somme)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional Hauts-de-France - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 21 mail Albert-Ier 80000 Amiens

1/2