Château

Désignation

Dénomination

Château

Titre courant

Château

Localisation

Localisation

Picardie 80 Saint-Gratien

Aire d'étude

Villers-Bocage

Adresse

Bois des glands (rue du)

Référence cadastrale

1934 B 628

Milieu d'implantation

En village

Parties non étud

Écurie, pigeonnier, chapelle

Historique

Datation des campagnes principales de construction

4e quart 18e siècle

Datation en années

1789

Justification de la datation

Datation par travaux historiques

Justification de l'attribution

Attribution par travaux historiques

Personnalitées

Jourdain de Thieulloy Jean-Baptiste (commanditaire)

Commentaire historique

Le château de Saint-Gratien appartint d'abord aux seigneurs du même nom, puis à deux familles échevinales d'Amiens, May (15e s.) et Saint-Delis (16e s.). Il fut ensuite la possession des Hirzel, protestants suisses. En 1778 Salomon d'Hirzel vendit le domaine à Jean-Baptiste Jourdain de Thieulloy, issu d'une famille amiénoise anoblie en 1735. En 1786, ce dernier commanda la reconstruction du corps de logis à l'architecte Rousseau, ingénieur de la ville d'Amiens. L'ancien édifice du 17e siècle fut partiellement conservé, pour les communs. Le nouveau corps de logis, " folie " de style néo-classique, fut rapidement élevé : les travaux étaient achevés en 1789. La craie provenait de la carrière voisine de Bavelincourt. Les sculptures des façades furent exécutées par le sculpteur François-Joseph Gruau, d'Amiens, sur les dessins de Rousseau. Elles étaient à peu près terminées en 1788, et furent payées 760 livres. La chapelle fut inaugurée en 1793. Depuis, peu de modification : le parc fut mis à l'anglaise en 1826, remplaçant un parc à la française dont subsiste une charmille. En 1860, la partie supérieure du pigeonnier fut démolie et reconstruite en briques, et une galerie fut édifiée entre le corps de logis et la cuisine (dans la cour des communs, jusqu'en 1948).

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

Calcaire, moyen appareil

Matériau de la couverture

Ardoise

Vaisseau et étage

1 étage carré, étage de comble

Parti d’élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Type de la couverture

Croupe, toit brisé en pavillon

Commentaire description

Le château comprend un corps de logis rectangulaire orienté nord-sud, et une cour de communs à l'ouest, avec écuries, pigeonnier, chapelle. Le corps de logis est constitué d'un avant-corps central légèrement saillant, pourvu d'un étage de combles, et de deux ailes un peu moins hautes.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture, peinture

Représentation

Urne ; déesse ; symbole : la nature

Précision sur la représentation

Les façades sont ornées de quelques sculptures : urnes, bustes de Flore et de Cérès (côté nord) , sphinges entourant l'escalier (côté sud). Sur le plafond du grand salon, une peinture à l'huile sur enduit représente Le lever du jour avec Apollon, l'Aurore, la Nuit.

Protection

Date protection

1954/12/21 : inscrit MH

Précisions sur la protection MH

Château en totalité, façades et toitures des communs et parc.

Intérêt de l'oeuvre

À signaler

Observations

Le château de Saint-Gratien est une remarquable résidence néo-classique, conservant une grande homogénéité, y compris dans les décors intérieurs (salle à manger et grand salon).

Statut juridique

Statut de la propriété

Propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1998

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Platerier Sandrine, Förstel Judith

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Dossier

Dossier avec sous-dossier

Dossier adresse

Conseil régional de Picardie - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 88, rue Gaulthier de Rumilly 80000 Amiens - 03.22.97.16.57