Château

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château

Titre courant

Château

Localisation

Localisation

Picardie ; Somme (80) ; Vadencourt

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Villers-Bocage

Références cadastrales

1932 C 132

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Écurie, ferme

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle, 1ère moitié 18e siècle

Commentaires concernant la datation

Datation par travaux historiques

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Chassepot de Beaumont Jean-François de (commanditaire)

Description historique

La seigneurie de Vadencourt est attestée depuis le 13e siècle, et le château actuel, bien que reconstruit plus tardivement, conserve sans doute le souvenir d'un édifice plus ancien dans les quatre tours rondes qui flanquent ses angles. Toutefois, la majeure partie du château fut entièrement refaite au 18e siècle. Seule l'élévation sud (côté corps de ferme) qui se signale par son appareillage en briques et pierres, est un peu plus ancienne (17e siècle). L'artisan de la reconstruction du 18e siècle est Jean-François de Chassepot de Beaumont, capitaine-chef à la Grande Fauconnerie de France, et gendre d'Henri Pingré de Vraignes qui avait acquis le domaine de Vadencourt vers 1680. Il fit probablement rebâtir le château dans les premières décennies du 18e siècle. Veuf en 1734, il acquit ensuite le château de Pissy par un second mariage et délaissa son domaine de Vadencourt, vendu en 1738 à François de Quellerie de Chanteraine, notable originaire de Douai. Celui-ci acheva sans doute la reconstruction du château dans les années 1740. L'ensemble date donc pour l'essentiel du 18e siècle, y compris la belle grille en fer forgé marquant l'entrée du château, oeuvre de Jean-Baptiste Veyren, dit le Vivarais. On lui attribue aussi la rampe de l'escalier, dans l'angle nord-ouest du corps de logis.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moyen appareil, brique et pierre à assises alternées

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan régulier en U

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon découvert, croupe, toit à longs pans brisés, toit en pavillon, toit conique

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Le château de Vadencourt, érigé entre l'église et les sources de l'Hallue, se compose d'un corps de logis central encadré par une cour de communs au nord, et un corps de ferme au sud. Tous les bâtiments sont en craie, exceptée l'élévation sud en briques et pierres. Le corps de logis est en rez-de-chaussée, avec un étage de comble couvert d'un toit à la Mansart. Les deux ailes en retour d'équerre, abritant les écuries (au nord) et la cuisine avec le logement du fermier (au sud) , sont couvertes par un toit à longs pans, pignons découverts. Elles sont épaulées par deux tours rondes coiffées d'un toit en poivrière. Une grille en fer forgée marque l'entrée du château, entre ces deux tours.

Technique du décor des immeubles par nature

Ferronnerie

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1988/12/30 : inscrit MH

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1998

Date de rédaction de la notice

1998

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Platerier Sandrine, Förstel Judith

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Picardie - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel 88, rue Gaulthier de Rumilly 80000 Amiens - 03.22.97.16.57

1/10
château
château
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image