Tuilerie et briqueterie Nouaille

Désignation

Dénomination de l'édifice

Tuilerie ; briqueterie

Appelation d'usage

Tuilerie Nouaille

Titre courant

Tuilerie et briqueterie Nouaille

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Deux-Sèvres (79) ; Beaulieu-sous-Parthenay

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Mazières-en-Gâtine

Lieu-dit

La Petite-Meilleraye

Références cadastrales

2003 B2 380

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Four industriel ; pièce de séchage

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle ; 3e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1965

Commentaires concernant la datation

Daté par source ; daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette tuilerie-briqueterie appartient en 1852 à Jean et Pierre Barreau, qui la louent à un exploitant ; une partie du séchoir date vraisemblablement de cette époque. En 1912, la tuilerie est louée à Alphonse Nouaille, qui sera relayé par ses deux fils, Robert et Raymond. Ces derniers remplacent le four vertical par un four à sole horizontale en 1965 ; cette transformation leur permet de gagner une nuit et un jour par cuisson. Ce four est chauffé, comme le premier, par des fagots de bois. La première mouleuse est installée en 1930, elle est actionnée grâce à un moteur à essence. Les Nouaille fabriquent des tuiles, des briques, des drains et de la chaux, de façon saisonnière entre mars et octobre. La terre est extraite à 3 km, à la main, puis à l'aide d'une petite grue, et enfin d'une pelleteuse en 1950. Le premier camion est acheté en 1947 pour les livraisons aux maçons de la région. Au moment de la cessation d'activité, en 1968, les frères Nouaille achètent les bâtiments désaffectés.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite ; moellon

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; pignon couvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Le four à sole horizontale mesure près d'une dizaines de mètres de long. Ses murs sont en moellon de granite laissé apparent avec un toit en tuile creuse. Il est doté de deux cheminées quadrangulaires en brique. Le séchoir est un bâtiment de plan allongé, à piles circulaires du côté est et quadrangulaires de l'autre côté ; la charpente en bois est couverte d'un toit en tuile creuse.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Poitiers - 102, Grand'Rue - 86020 Poitiers - 05.49.36.30.07