Maison de notable, dite château Lepic

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Genre du destinataire

De notable

Titre courant

Maison de notable, dite château Lepic

Localisation

Localisation

Ile-de-France 78 Andrésy

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Andrésy

Adresse de l'édifice

Eylau ( avenue d') 2, 4

Références cadastrales

1983 AV 215, 216

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Jardin, parc

Nom de l'édifice

Ferme seigneuriale du chapitre Notre-Dame de Paris, dite ferme du Moussel

Référence de l'édifice de conservation

IA78000961

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Lepic Louis-Napoléon, général (habitant célèbre)

Description historique

Selon la tradition, le général napoléonien Louis Lepic se serait installé définitivement dans cette maison à partir de sa mise en retraite en 1815. Mais en réalité il s'est installé à Maurecourt. En fait la propriété appartenait à son beau-père Pierre-Joseph Geoffroy. La ferme seigneuriale a été acquise comme bien national le 12 vendémaire an IV à Jean Louis Durupt Boileau qui l'a aussitôt revendue le 28 frimaire an IV à Jean Antoine Destreaux, habitant à Versailles, lequel la vend le 30 germinal an V à Pierre-Joseph Geoffroy, négociant, et à son épouse, Catherine Antoinette Damesme. Pour faire cette acquisition payée 70 000 francs en numéraire le négociant et sa femme empruntent 73 840 francs par devant le notaire. A la mort de Geoffroy (8 juin 1824) , c'est sa fille unique Joséphine Félicité Geoffroy, comtesse Lepic, qui hérite. Un plan-masse de cette année montre que l'ensemble de la ferme seigneuriale n'avait pas encore été transformé. Lepic meurt le 7 janvier 1827. A la mort de la comtesse, en 1863, elle a deux fils survivants, Louis Joseph Napoléon, comte Lepic et Jacques Félix Auguste, vicomte Lepic qui sont ses héritiers. C'est le comte qui hérite du " château " (ainsi qualifié mais cette dénomination est barrée sur l'inventaire après décès). On ne sait pas quand l'ancienne ferme avait été transformée en la maison de notable qui est décrite dans la succession de la comtesse. Dans cette dernière on parle d'une " maison d'habitation dite château (barré) ferme d'Andrésy ..et les bâtiments de la ferme d'Andrésy, potager, terrain et parc Anglais ". Elle s'étend de la route qui longe la Seine au chemin des Coutures et du Parc à la rue du Moussel, c'est dire qu'en 1863 la propriété n'est pas encore divisée. En 1864, un an après avoir hérité du "château", Louis Napoléon Lepic y fait des agrandissements qui sont attestés par une déclaration d'augmentation de construction. Selon les matrices cadastrales, Ludovic Napoléon Lepic, le fils du comte, est propriétaire de la ferme du Moussel en 1865 et du château en 1867. Il loue à bail la propriété en 1870 à M. Bernard, en se réservant un petit pavillon et un atelier. Trois ans après la mort de son père, en 1878 Ludovic fait donation du château et de la ferme à sa mère Louise Rosalie Faure contre le paiement de ses dettes. Un plan de 1894 (donc postérieur d'un an à la mort de Louise Faure) porte le tracé de la rue d'Eylau qui scinde en deux la propriété définitivement. Le château est encore entier. Il est coupé en deux maisons distinctes avant 1899 (comme le montre la photographie de l'instituteur). Cette photographie montre aussi que la maison est en brique est pierre et a été enduite postérieurement.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, brique, brique avec pierre en remplissage, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit brisé en pavillon, toit à longs pans brisés, croupe

Commentaire descriptif de l'édifice

Selon la description de1863 la maison comportait au rez-de-chaussée une cuisine, un vestibule, une salle à manger avec office et un petit salon. A l'étage, un grand salon, un cabinet de travail et cinq chambres. Le "château" construit par le comte Lepic en 1864 et divisé aujourd'hui en deux maisons distinctes était plus grand mais il ne nous est pas connu, faute d'autorisation de visite

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

Pas d'autorisation de visite

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bussière Roselyne, Laugier Stéphane

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Ile-De-France - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel 115, rue du Bac 75007 Paris - 01.53.85.59.93