Arc monumental dit Arc de Campanus

Désignation

Dénomination de l'édifice

Arc monumental

Appelation d'usage

Arc de Campanus

Titre courant

Arc monumental dit Arc de Campanus

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Savoie (73) ; Aix-les-Bains ; place des Thermes

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Aix-les-Bains

Adresse de l'édifice

Thermes (place des)

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom de l'édifice

Secteur urbain, Centre historique

Références de l'édifice de conservation

IA73001135

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 1er siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Lucius Pompeius Campanus (commanditaire)

Description historique

L´Arc de Campanus a probablement été édifié à la fin du Ier siècle de notre ère. Il comporte des inscriptions à la gloire de la famille Campanii qui permettent de restituer la généalogie de cette famille. La fonction de cette porte a donné lieu à diverses hypothèses : arc funéraire, arc votif ou de triomphe ou, plus vraisemblablement, porte monumentale ouvrant vers les thermes. Dès 1535, Aymar du Rivail qui déchiffre l'inscription principale, indique que l'arc sert d'entrée à la salle de justice. En 1660, Guichenon signale que l'arc muré sert de mur de fond à l'écurie du marquis d'Aix. Cependant, le Theatrum Sabaudiae de 1674 le présente entièrement dégagé. D'après Charles Despine, en 1802, l'arc est a moitié enfoui sous terre, et une gravure de 1812 le montre, encore à demi enterré, servant de mur de fond à une grange. En 1821, il fallut l´intervention de l´intendant Général de Savoie pour que sa destruction soit évitée. Au milieu du XIXe siècle, il s'élève dans la cour du premier hôtel de l'Arc romain, mais est préservé lors de la destruction de ce dernier en 1867.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire

Commentaire descriptif de l'édifice

Cet arc, situé devant les thermes Péllégrini, entre la place des Thermes et la place Maurice Mollard, a encore une élévation de 9, 15 m de haut sur 7, 10 m de largeur ; sa faible épaisseur de 75 cm lui confère une légèreté inhabituelle pour ce type de monument. Son unique ouverture est composée d´une arcade en plein cintre d´une portée de 3, 50 m pour une hauteur de 6 m. Elle surmontait un passage, pavé de larges dalles avec des traces de roues. En 1869, dans l'axe de chaque pilier à 2, 25 m à l'ouest de l'arc, ont été trouvés deux massifs de pierres de 2, 60 m de long sur 2 m de large et 1, 60 m de haut. Leur fonction n'a pas pu être déterminée. L´arc, à extrados en escalier, repose sur les impostes moulurées de deux piédroits ornés de pilastres sur les faces est et ouest. Du côté oriental, la clef de l´arc est moulurée d´une doucine renversée verticale avec bandeau. Les pilastres soutiennent un entablement composé d´une architrave à deux fasces couronnée d´un talon droit, d´un réglet et d´une frise nue. Le tout est surmonté d´une large corniche qui rappelle celle de la face occidentale du temple. Sur la façade ouest, se déroule une inscription sur trois registres superposés : l´attique, l´architrave et le sommet de l´arcade. C´est la dédicace du monument fait par Campanus encore vivant à ses parents défunts ; elle donne les noms de trois générations gravés dans six cartouches sur l'attique et huit cartouches sur l'architrave, à l'aplomb de huit niches. Ces niches ne sont pas identiques : alternativement en cul-de-four ou à fond plat, elles sont réunies en deux groupes symétriquement ordonnés par rapport à l'axe de l'ouverture. Leur faible profondeur, 6 à 7 cm, et l'inclinaison de leur base ne pouvait permettre d'accueillir des urnes et l'absence de point d'encrage ne peut pas confirmer l'existence d'effigie.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1890/08/07 : classé MH

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2005

Date de rédaction de la notice

2005

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Jazé-Charvolin Marie-Reine ; Lagrange Joël

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88