Établissement thermal dit Thermes Pellegrini

Désignation

Dénomination de l'édifice

Établissement thermal

Appelation d'usage

Thermes Pellegrini

Titre courant

Établissement thermal dit Thermes Pellegrini

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Savoie (73) ; Aix-les-Bains ; place Maurice Mollard ; rue Georges 1er

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Aix-les-Bains

Adresse de l'édifice

Maurice Mollard (place) ; Georges 1er (rue)

Références cadastrales

1728 ; 1879 D 571-572 ; 1981 CD 31

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom de l'édifice

Établissement thermal, Thermes Nationaux

Références de l'édifice de conservation

IA73001191

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1857 ; 1860

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribué par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Victor-Emmanuel II (commanditaire) ; Napoléon III (commanditaire)

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moyen appareil ; carrelage mural en céramique

Matériaux de la couverture

Tuile plate

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement ; rez-de-chaussée surélevé ; étage en surcroît ; 1 vaisseau

Typologie du couvrement

Cul-de-four ; voûte d'arêtes ; voûte en berceau ; coupole

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Terrasse ; lanterneau ; toit à longs pans ; croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Les thermes Pellegrini, adossés au bâtiment royal, ont été construits avec des matériaux locaux, calcaire blanc d´Antoger pour les élévations, ardoises de Cevins pour les toitures, pierre et marbres essentiellement savoyards ou dauphinois (Saint-Jean-de-Couz, Echaillon, La Vermaz, Curienne ou Lemenc, Seyssel) pour les dallages. Les façades antérieure et latérale droite sont en pierre de taille tandis que la façade latérale gauche est en moellons enduits. Le bâtiment se compose de cinq corps de bâtiment principaux : quatre sont disposés autour d'un espace carré divisé en son centre par le cinquième. Les deux cours intérieures ainsi délimitées étaient couvertes à mi-hauteur par un toit terrasse avec une file de quatre lanterneaux ; la cour sud a été fermée postérieurement pour l'aménagement d'un escalier, rampe sur rampe, d'accès à l'étage d'attique. Chaque corps de bâtiment compte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé et un étage d'attique, à l'exception du corps antérieur de même hauteur, mais à un seul niveau. L'ensemble est couvert de toit à longs pans avec croupes. Le corps antérieur est occupé par un vaisseau montant de fond sur la hauteur du bâtiment et seulement interrompu par deux portiques transversaux. Ce grand hall, voûté d'arêtes, se termine à ses deux extrémités en cul de four. A l'origine, l'abside droite accueillait un escalier à volées divergentes. Du hall part un escalier droit, en pierre et marbre, à trois volées, aménagé sur toute la largeur du corps de bâtiment axial, face à la porte d'entrée. Il donne accès au rez-de-chaussée surélevé dont la distribution est proche de celle de l'étage de soubassement : long couloir de distribution sur toute la longueur du corps postérieur, cabines de bains distribuées par un couloir voûté d'arêtes dans les ailes latérales. A l'étage de soubassement, la cour nord, occupée par des salles de soins, est couverte d'une voûte en anse de panier à éclairage zénithal. Le couloir postérieur ouvre à l'est, dans le prolongement des deux cours, sur deux piscines en hémicycle aménagées respectivement dans le bain royal et dans les thermes albertins. Au rez-de-chaussée surélevé, ce couloir ouvre sur une buvette centrale, couverte d'une coupole, située à l'emplacement de l'ancien pavillon antérieur droit du bain royal. La façade principale du bâtiment, orientée à l'ouest, présente une composition ordonnancée d'ordre dorique. Des pilastres jumelés, reposant sur un haut soubassement, la divisent en trois travées dans lesquelles s'inscrivent de grandes portes-fenêtres en plein cintre retombant sur des pilastres ; l'arcade centrale présente une ordonnance de serlienne sur colonnes. Les vantaux et impostes sont garnis de verre dans des châssis métalliques et munis de grilles en fonte et fer forgé. Un large entablement couronne la façade. Les façades des deux ailes, en retour d'équerre à l'arrière, sont percées des mêmes travées de baies : fenêtres oblongues en arc segmentaire, à montant central, au premier niveau, portes et fenêtres en plein cintre au deuxième, et baies oblongues, à montant central, encadrées de pilastres doriques à l'étage attique. La façade sud est entièrement traitée en pierre de taille à bossage en table, tandis que la façade nord est enduite à l'exception de l'attique formant entablement. A l'intérieur, à l'exception des portiques du hall et des piliers et colonnes ioniques de la buvette, le décor provient essentiellement de l'emploi des matériaux : marbres polychromes du dallage, céramiques blanches des voûtes des couloirs latéraux, céramiques à décor de glycines ou violettes des cabines, bois chantourné des portes et cloisons vitrées.

Technique du décor des immeubles par nature

Maçonnerie ; ferronnerie ; fonderie ; céramique ; menuiserie

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique ; grecque ; monogramme ; ornement à forme architecturale ; ordre dorique ; ordre ionique ; colonne ; pilastre ; couronne ; fleur

Description de l'iconographie

Façade d'ordre dorique ; colonnes d'ordre ioniques dans la buvette ; décor de glycines et de violettes sur les céramiques des cabines de soins ; monogramme de l'établissement thermal sur la porte principale et l'imposte de la porte nord, en fer forgé.

État de conservation (normalisé)

Remanié

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1986/04/24 : inscrit MH partiellement

Intérêt de l'édifice

À signaler

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de l'Etat

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Jazé-Charvolin Marie-Reine ; Lagrange Joël ; Combre Clémentine

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88