Eglise Saint-Pierre (simultaneum)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église

Genre du destinataire

De catholiques, de protestants

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Simultaneum

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Pierre

Titre courant

Eglise Saint-Pierre (simultaneum)

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Sainte-Marie-aux-Mines ; chemin de Saint-Pierre-sur-l'Hâte

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Sainte-Marie-aux-Mines

Lieu-dit

Saint-Pierre-sur-l'Hâte

Adresse de l'édifice

Saint-Pierre-sur-l'Hâte (chemin de)

Références cadastrales

1983 D10

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Cimetière

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

16e siècle, 1er quart 17e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1504, 1506, 1511, 1531, 1561, 1576, 1604, 1609

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'église aurait été bâtie, selon la légende, à l'emplacement d'un modeste couvent, devenu prieuré bénédictin, sous l'impulsion de Blidulphe et qui disparut au 13e siècle. Le hameau qui l'entourait avait pris le nom de Zillhart, francisé en Surlhates, la rivière s'écoulant juste à côté étant appelé Sur l'Hâte. Le bâtiment actuel a certainement été élevé au début du 16e siècle, certains auteurs situant la construction du clocher-porche au 13e siècle, ce qui ne semble pas vraisemblable. Le choeur a également été considéré comme plus ancien que la nef, sans justification. Le bâtiment porte un grand nombre de dates gravées indiquant des étapes de la construction, sans que l'on puisse trouver une réelle progression logique : la date la plus ancienne se trouve sur l'armoire eucharistique dans le choeur, datée 1504, puis sur la porte extérieure du porche la date 1506, sur la porte intérieure du porche vers la nef, la date 1511, puis sur la porte latérale nord, la date 1531 (donnée par Stumpff en 1854) , mal recopiée comme étant 1538 sur le vantail remplacé en 1911, sur la porte latérale sud, la date 1561, au revers de l'arc triomphal vers le choeur, la date 1576 et enfin sur les poteaux portant la tribune les dates 1604 et 1609 (cette dernière étant peinte). La porte ouvrant sur le cimetière est gravée des dates 1531 et 1839 (la dernière correspondant sans doute à la restauration de cette porte). De plus la cloche se trouvant dans le clocher est datée 1536. L'église qui aurait été dédiée à saint Guillaume dans un premier temps fut plus tard dédiée à saint Pierre. En 1561 les sires de Ribeaupierre, seigneurs de ce versant de la vallée, cédèrent l'édifice aux mineurs français de confession réformée venus travailler dans les mines d'argent qui entouraient Echery. En 1686, le choeur fut attribué aux catholiques et l'église resta un simultaneum jusqu'à nos jours, accueillant des fidèles catholiques (en minorité) , luthériens et réformés. Restauration en 1911 et 1934.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon, enduit

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église est entourée d'un cimetière clos par un mur en pierre, percé d'une porte en grès au chambranle mouluré, au linteau en accolade adoucie. L'église comprend un clocher-porche à l'ouest, donnant sur la nef à un vaisseau et un choeur plus étroit, mais au toit plus élevé que celui de la nef. Au nord, contre le clocher, l'ancienne sacristie protestante, au sud contre le choeur la sacristie catholique, actuellement protestante. Les murs en moellons crépis sont bordés par des chaînes d'angle harpées irrégulières. Le clocher est percé d'une porte en arc brisé mouluré, abritée par un auvent porté par deux poteaux de bois sur bases de grès ; au sommet de l'arc, la date 1506 et un motif bûché (trois écussons et un Christ en croix). Les niveaux du clocher sont marqués par des cordons moulurés d'un cavet ; le dernier niveau est percé d'une baie sur chaque face, en plein cintre, moulurée d'un cavet. Le mur-pignon de la nef est percé à droite d'une baie surélevée ayant permis l'accès à la tribune depuis l'extérieur. Les élévations latérales de la nef sont percées de fenêtres rectangulaires chanfreinées (dont une à meneau) ; au nord une porte latérale au linteau sculpté d'une accolade, avec un écu bûché sur le tympan. Au sud, une porte en plein cintre moulurée, avec bases de colonnettes sculptées. Le choeur à deux pans coupés est renforcé par des contreforts à une retraite, le côté nord percé d'une porte à chambranle chanfreiné (avec vantail du 18e siècle). Les murs latéraux et le pan axial sont percés de baies en arc brisé à deux formes et un oculus. Les toits de la nef et du choeur ont une forte pente et sont couverts d'ardoises. A l'intérieur, le clocher est plafonné, le sol dallé de grès ; la nef a un plafond à solives apparentes, le sol est couvert de terre cuite. La tribune en bois longe les murs ouest et sud, portée par des poteaux ; le garde-corps a des balustres tournés ; un escalier tournant est ancien, le second moderne. Arc triomphal en arc brisé mouluré avec demi-sphères aux congés, fermé par une grille en fer forgé. Choeur voûté d'ogives en sifflet, avec deux clés de voûte sculptées (une fleur, un écu vierge entouré d'une corde). Dans le mur nord, une niche en arc segmentaire mouluré. Sacristie voûtée d'arêtes, avec une cheminée à manteau de grès (condamnée).

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Description de l'iconographie

Sur la porte en arc segmentaire ouvrant sur la nef à l'ouest, deux têtes en haut relief, tête féminine couverte d'une coiffe à gauche, tête masculine à droite, aux cheveux coupés au carré.

Commentaires d'usage régional

Clocher porche,baie en arc segmentaire,porte en plein-cintre,chaîne d'angle harpée,arc brisé,porte en arc brisé,baie en arc brisé,colonne,linteau sculpté,chambranle mouluré,tympan

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1932/11/15 : inscrit MH

Référence aux objets conservés

IM68010475, IM68010474, IM68010473, IM68010481, IM68010482, IM68010471, IM68010472, IM68010476, IM68010478, IM68010470, IM68010477, IM68010479, IM68010469, IM68010480

Intérêt de l'édifice

À signaler

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Scheurer Marie-Philippe, Raimbault Jérôme

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31