Chapelle luthérienne Saint-Blaise

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle

Genre du destinataire

De luthériens

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Blaise

Titre courant

Chapelle luthérienne Saint-Blaise

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Sainte-Marie-aux-Mines ; Chemin rural

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Sainte-Marie-aux-Mines

Lieu-dit

Saint-Blaise

Adresse de l'édifice

Chemin rural

Références cadastrales

2005 BA

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Cimetière

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Limite 15e siècle 16e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La chapelle dédiée à saint Blaise pourrait avoir été élevée dans le 3e quart du 15e siècle, son campanile abritant une cloche datée de 1472. Mais d'après le "Reichsland Elsass-Lothringen", la chapelle a été édifiée en 1502 par Guillaume de Ribeaupierre, dont la famille possédait la moitié de la vallée de la Lièpvrette depuis le 14e siècle. Elle fut consacrée au culte luthérien à partir de 1555. Quelques fidèles réformés fréquentaient la chapelle, mais de 1585 à 1637, elle fut exclusivement consacrée au culte luthérien et encore de nos jours, elle dépend de la paroisse luthérienne de Sainte-Marie. Vers 1970, le choeur a été aménagé en lieu de culte, séparé de la nef : les murs ont été couverts de placoplâtre et le sol de linoleum. La nef est laissée à l'abandon, l'ensemble du bâtiment nécessiterait une profonde restauration.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon, enduit

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Commentaire descriptif de l'édifice

Chapelle située à l'extrémité du ban de Sainte-Marie vers Sainte-Croix-aux-Mines, en bordure d'un chemin, au centre d'un petit écart occupé par quelques fermes et maisons (une grande ferme située au sud de la chapelle, représentée sur le plan cadastral de 1837 a été détruite). Le bâtiment se compose d'une nef parallèle au chemin et d'un choeur plus étroit et moins haut, à chevet plat. Les murs présentent des chaînes d'angle harpées ; le mur-gouttereau antérieur est percé d'une porte centrale en arc brisé moulurée d'une gorge, surmontée d'un oculus ovale et de deux fenêtres rectangulaires aux chambranles chanfreinés (très proches de celles existant à l'église de Saint-Pierre-sur-l'Hâte, datant du 16e siècle). Le mur-pignon ouest est percé d'une grande porte en arc brisé, au chambranle mouluré, avec congés en forme de bases de colonnettes (c'est l'ouverture la plus ancienne de la chapelle). Le reste du mur est aveugle. Le mur-gouttereau postérieur est percé de trois grandes fenêtres et d'une petite, semblables à celles du mur antérieur. Toit à longs pans, portant un campanile de plan carré, couvert d'ardoises, avec une toiture galbée. Le choeur a ses murs-gouttereaux percés d'une fenêtre rectangulaire, le mur-pignon de chevet est aveugle, mais orné d'une croix en grès dans-oeuvre au sommet du pignon. A l'intérieur, la nef est plafonnée, avec une tribune vers l'entrée, sur deux poteaux, au garde-corps fait de balustres tournés. Le sol est couvert de terre cuite. Les ébrasements des fenêtres sont peints en faux appareil. Contre le mur est à droite de l'arc triomphal, une chaire à la cuve en bois récente repose sur un soubassement maçonné couvert d'une dalle en grès au rebord mouluré d'un cavet (plus ancien). Séparant la nef du choeur, un arc triomphal (actuellement fermé par une clôture) en arc brisé, chanfreiné, avec impostes saillantes. Le choeur est surélevé de trois marches par rapport à la nef. Les dispositions actuelles du choeur sont modernes.

Commentaires d'usage régional

Campanile,chaîne d'angle harpée,porte en arc brisé,arc triomphal,colonne,chambranle mouluré

État de conservation (normalisé)

Mauvais état

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM68010461, IM68010462

Intérêt de l'édifice

À signaler

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Scheurer Marie-Philippe, Raimbault Jérôme

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31