Eglise paroissiale Sainte-Odile

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Sainte-Odile

Titre courant

Eglise paroissiale Sainte-Odile

Localisation

Localisation

Alsace ; Haut-Rhin (68) ; Lapoutroie ; rue de l'Abbé-Simon

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lapoutroie

Adresse de l'édifice

Abbé-Simon (rue de l')

Références cadastrales

1986 02

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1911

Auteur de l'édifice

Gerwig Charles (architecte)

Description historique

La commune de Lapoutroie eut sa première église au 11e siècle, qui disparut en 1502 et fut remplacée par une église plus spacieuse, grâce à la générosité du sire de Ribeaupierre, seigneur du lieu. Endommagée une première fois en 1728, elle fut détruite en 1750 par un incendie. La nef fut reconstruite en 1751, mais la reconstruction du choeur, de la tour et de la sacristie n'eut lieu qu'après le règlement du procès intenté à l'abbaye de Pairis, qui était décimateur et refusait de financer les travaux. La nouvelle église fut bénie en 1760. La construction d'un nouvel édifice fut envisagée dès 1894 avec un projet de Charles Winkler, qui ne fut pas réalisé. Un nouveau projet fut proposé en 1911 par l'architecte colmarien Charles Gerwig, la pose de la première pierre eut lieu le 15 juin 1911. Les travaux furent réalisés par l'entreprise Brutschi de Ribeauvillé. L'église fut consacrée le 3 octobre 1912. Une restauration de l'extérieur a eu lieu en 1995. L'ancienne église du 18e siècle, connue par des photographies, s'élevait à l'emplacement du square du monument aux morts, contre la mairie. Elle se composait d'une nef percée de quatre fenêtres en plein cintre et d'un choeur plus bas, flanqué d'un clocher et d'une sacristie. Le choeur était orienté, tourné vers le village et l'entrée se faisait par la façade ouest donnant vers la montagne. Le clocher carré était couronné d'une balustrade au début du 19e siècle (vue de l'église en 1806) qui fut remplacée par un dôme.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, pierre de taille, maçonnerie, enduit

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église s'élève à l'arrière de la mairie, l'emplacement de l'ancienne église étant occupé par un square où s'élève le monument aux morts. L'entrée se fait à l'est, le choeur donnant à l'ouest. L'élévation antérieure formée d'un mur-pignon derrière lequel s'élève le clocher-porche a un revêtement de grès appareillé (pierres irrégulières). Les façades latérales de la nef et le choeur sont en maçonnerie couverte d'enduit. Le mur-pignon antérieur est percé d'un portail à voussures portées par des colonnes, le tympan étant sculpté d'un haut-relief (voir le dossier dans la base Palissy). De part et d'autre de ce mur, deux porches aux arcades en plein cintre abritent des escaliers. Deux statues (étudiées) reposent sur des consoles de part et d'autre du portail, une rosace est percée dans le pignon. Le clocher, flanqué de deux tourelles d'escalier, devient hors-oeuvre au-dessus du pignon. Percé de deux baies jumelées au niveau de la chambre des cloches, il est couvert d'une flèche cantonnée de quatre clochetons. Les faces latérales de la nef et du choeur sont renforcées par des contreforts. Le choeur est flanqué de sacristies, ses murs latéraux étant percés de baies circulaires. Sur les pans coupés, une baie en plein cintre, sur le pan axial un petit avant-corps circulaire forme l'abside dans le choeur. A l'intérieur, le vaisseau central est flanqué de deux collatéraux étroits de même hauteur. Ces trois vaisseaux sont couverts de voûtes d'ogives, retombant sur des colonnes en grès, aux chapiteaux sculptés de motifs végétaux. Du côté de l'entrée une tribune occupe la première travée du vaisseau central, portée par trois arcades, au garde-corps sculpté d'arcatures aveugles peintes. De part et d'autre de la porte centrale un espace abrite la chapelle des fonts baptismaux et une chapelle où se trouve un autel secondaire. L'arc triomphal en plein cintre est sculpté de colonnes fasciculées avec chapiteaux. Le choeur à un vaisseau est voûté d'ogives, avec rond-point. Le pan axial plus bas que les pans coupés est arrondi et éclairé par un oculus zénithal percé dans la toiture.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture (étudiée dans la base Palissy), peinture (étudiée dans la base Palissy)

Commentaires d'usage régional

Arcade en plein-cintre,clocher porche,tourelle d'escalier,arc triomphal,colonne,tympan,chapiteau sculpté

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1992/06/16 : inscrit MH

Référence aux objets conservés

IM68010028, IM68010019, IM68010035, IM68010017, IM68010024, IM68010025, IM68010027, IM68010031, IM68010014, IM68010029, IM68010012, IM68010023, IM68010020, IM68010032, IM68010030, IM68010034, IM68010015, IM68010016, IM68010018, IM68010021, IM68010022, IM68010033, IM68010036, IM68010013, IM68010038, IM68010160, IM68010026, IM68010037, IM68010159

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Scheurer Marie-Philippe

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31