Auberge à l'Ange

Désignation

Dénomination de l'édifice

Auberge

Appelation d'usage

A l'Ange

Titre courant

Auberge à l'Ange

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Sainte-Marie-aux-Mines ; 8 rue du Docteur-Weisgerber

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Sainte-Marie-aux-Mines

Adresse de l'édifice

Docteur-Weisgerber (rue du) 8

Références cadastrales

1983 A6, 2005 AO

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 16e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1596

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Edifice qui aurait abrité une auberge dès l'origine, bâtie en 1596 (date gravée sur le linteau de la porte). Elle a porté le nom "A l'Ange" et aujourd'hui, un restaurant porte le nom "Aux Mines d'Argent".

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon, enduit

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré

Commentaire descriptif de l'édifice

Bâtiment à pignon sur rue, séparée à l'arrière de la Lièpvrette par une petite cour. Sur le mur-pignon antérieur, une porte vers la salle, flanquée de deux fenêtres de part et d'autre. La porte a gardé un chambranle sculpté surmonté d'une fenêtre en dessus-de-porte et d'une corniche. Les piédroits sont sculptés de pilastres ioniques, aux fûts sculptés de feuillages et de deux masques de lion. L'entablement est percé d'une fenêtre à deux occulus recoupant un phylactère portant la date 1596. Vantail ancien aux planches assemblées par des clous. A l'étage, trois travées de fenêtres doubles ou triples, avec meneaux et traverses moulurés. Sur l'angle, une fenêtre au rez-de-chaussée et à l'étage, aux chambranles moulurés ; entre les deux la date gravée 1596 (rajout du 20e siècle). Le mur-gouttereau sur cour est percé d'une porte et de fenêtres non moulurées, sauf une à l'étage, avec traces de meneau. Le mur-gouttereau postérieur, avec une chaîne d'angle harpée, est accolé à un bâtiment annexe peu élevé. Le mur-pignon postérieur est percé d'une porte rectangulaire, flanquée d'une niche ayant sans doute abrité un puits ou une fontaine ; le linteau supérieur est sculpté d'une tête animale. Fenêtres rectangulaires et en arc segmentaire, une seconde porte au dessus-de-porte mouluré. A l'étage, une fenêtre à trois formes, une à deux formes et deux fenêtres en arc segmentaire. La cour arrière est fermée par une clôture avec porte en plein cintre. Toit à longs pans avec lucarnes modernes.

Commentaires d'usage régional

Baie en arc segmentaire,fenêtre en dessus-de-porte,porte en plein-cintre,chaîne d'angle harpée,chambranle sculpté

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1934/03/22 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Porte sur l'élévation antérieure.

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Porte

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Scheurer Marie-Philippe, Raimbault Jérôme

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31