Maison de l'industriel Jules Lacour

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Genre du destinataire

D'industriel

Appelation d'usage

De Jules Lacour

Titre courant

Maison de l'industriel Jules Lacour

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Sainte-Marie-aux-Mines ; 237 rue Clemenceau

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Sainte-Marie-aux-Mines

Adresse de l'édifice

Clemenceau (rue) 237

Références cadastrales

1983 A10, 2005 AI

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, jardin, conciergerie, remise

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette grande villa a été élevée aux alentours de 1903, date de l'installation à Sainte-Marie-aux-Mines de Jules Lacour et de sa femme Fanny Marchal. Il venait diriger l'usine de tissage de laine, ayant appartenu à son père Jean-Baptiste, mort en 1902. Il était associé à son frère Paul, dont la villa était située juste à côté de la sienne (détruite en 1995, mais dont certains éléments ont été transportés à l'Europa Park en Allemagne). Ces deux villas étaient voisines de l'usine Lacour, située dans la ville haute. Vendue après le décès de Fanny Lacour survenu en 1948, la villa a été revendue en 1997 et divisée en appartements locatifs.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon, enduit

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré

Commentaire descriptif de l'édifice

La maison est située au centre d'un grand jardin arboré, fermé sur la rue par une grille en fer forgé, avec porte cochère et porte piétonne, aux armes des Lacour (une grille en croisillon dans un médaillon) , ce motif se retrouvant sur la grille de l'escalier extérieur de la véranda et sur les grilles des soupiraux. Le bâtiment, de plan rectangulaire, présente des façades ordonnancées, avec chaînes à refends marquant les angles et les avant-corps. La façade antérieure est précédée d'un porche percé de baies en plein cintre, portées par des colonnes et des piliers, auquel on accède par un perron arrondi. Une terrasse surmonte le porche, avec un garde-corps ajouré. La porte d'entrée en arc surbaissé est flanquée de deux fenêtres éclairant le vestibule. Les vantaux sculptés et vitrés ont des grilles aux initiales L et M (Lacour et Marchal). Les fenêtres ont des chambranles en arc segmentaire, avec fausses clés sculptées. Une façade latérale comporte sur un avant-corps central une entrée secondaire, précédée d'un perron en pierre et couverte d'une marquise en verre. Sur l'autre façade latérale, un bow-window à pans coupés, percé de fenêtres aux linteaux richement sculptés, est surmonté d'une terrasse au garde-corps ajouré, semblable à celui de la façade antérieure. La façade postérieure, avec avant-corps central, présente une véranda demi-circulaire, précédée d'un escalier au garde-corps en fer forgé et percée de grandes fenêtres rectangulaires ; elle porte à l'étage une terrasse au garde-corps en fer forgé. Le toit à longs pans brisés est percé de lucarnes sur le brisis et couvert d'ardoise. A l'intérieur, le vestibule ouvre sur un hall abritant l'escalier tournant en chêne, avec départ sculpté d'une tête de lion et d'une volute. Les grandes pièces d'apparat au rez-de-chaussée ont conservé un parquet aux bordures marquetées, des portes et des lambris ornés d'un décor stuqué inspiré du 18e siècle. Une pièce comporte une cheminée en grès néo-baroque. A l'extrémité gauche du jardin, loge de portier et remise en maçonnerie.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Description de l'iconographie

Cartouches rocaille, volutes feuillagées, guirlandes.

Commentaires d'usage régional

Baie en arc segmentaire,décor stuqué,lambris,baie en plein-cintre,porte cochère,arc surbaissé,perron en pierre,bow-window,colonne

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1999/05/25 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Façades et toiture, vestibule, hall d'entrée, grand escalier et sa cage, quatre pièces d'apparat avec leur décor au rez-de-chaussée, grille de clôture.

Intérêt de l'édifice

À signaler

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Scheurer Marie-Philippe, Raimbault Jérôme

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31