Théâtre

Désignation

Dénomination de l'édifice

Théâtre

Titre courant

Théâtre

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Sainte-Marie-aux-Mines ; 2 rue Osmont

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Sainte-Marie-aux-Mines

Adresse de l'édifice

Osmont (rue) 2

Références cadastrales

1983 A6, 2005 AN

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Enclos

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1906

Description historique

La ville de Sainte-Marie-aux-Mines décida la construction d'un théâtre en 1906 et accepta le projet de l'architecte Gustave Oberthur le 21 février de cette même année. Le conseil municipal vota un budget de 170 000 marks. Les travaux extérieurs confiés à l'entrepreneur Schroth furent entrepris immédiatement et achevés en avril 1907, avec la pose de la charpente. Les noms de l'architecte et de l'entrepreneur sont gravés sur une pierre de la façade antérieure : G.Oberthür arch./ Geb.Schroth Baugeschaft. A la même époque, la ville confia la décoration intérieure au peintre Marie-Paul Braunagel et au peintre-verrier Auguste Cammissar, artistes strasbourgeois liés au groupe de Charles Spindler à Saint-Léonard (noms inscrits sur deux verrières : P. Braunagel Stras. / A. Cammissar i. Elsass). Le théâtre fut inauguré le 23 février 1908. Au début de la guerre de 1914-18, le théâtre servit d'hôpital militaire. Suppression du lanternon sur le toit principal et des épis de faîtage. Le foyer du 1er étage longeant le couloir a été transformé en salle de cinéma, ce qui a entraîné la fermeture des baies, dissimulant les vitraux situés dans les trois baies en plein cintre de la façade antérieure (visibles seulement depuis l'extérieur). Restaurations en 1980, 1990 et 2000.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, maçonnerie, enduit

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau, 1 étage carré

Commentaire descriptif de l'édifice

Le théâtre présente sa façade antérieure sur la rue, précédée d'un perron dont seules les trois travées centrales sont percées d'ouvertures, resserrées dans un avant-corps couvert d'un fronton : portes rectangulaires, portes-fenêtres en plein cintre au 1er étage, donnant sur trois balcons, chaque travée séparée des autres par des pilastres s'élevant sur toute la hauteur de l'avant-corps. Les élévations latérales présentent des avant-corps cintrés abritant les cages d'escalier. Portes et fenêtres au rez-de-chaussée, grandes baies rectangulaires au niveau supérieur ornées de vitraux. Toit à demi-croupe arrondie. Le corps postérieur, rectangulaire abrite la salle ; il est accolé au corps de la scène, surélevé d'un niveau. A l'arrière, corps de part et d'autre de la scène abritant les décors et coulisses. A l'intérieur, l'entrée se fait par un hall, avec caisse centrale, ouvrant sur les vestiaires latéraux et sur un couloir transversal conduisant aux escaliers et donnant dans la salle. La salle rectangulaire présente un balcon aux angles arrondis, au garde-corps orné de motifs stuqués. Elle est couverte d'une voûte cintrée, avec arcs doubleaux peints d'une frise de lyres. L'ouverture de scène en arc surbaissé porte un décor stuqué, peint et doré. Le lambrequin du rideau de scène est orné d'un médaillon aux armes de Ribeauvillé et de Lorraine, rappelant l'appartenance de la ville à ces deux seigneuries, et d'un écu à l'emblème des mineurs, qui ont fait la richesse de la vallée au 16e siècle. Les escaliers tournants situés aux extrémités des couloirs transversaux ont une rampe en fer forgé. Les luminaires sont d'origine, en cuivre et verre, de même que le sol du hall d'entrée, en terrazzo à motifs de grecques et de petites croix.

Technique du décor des immeubles par nature

Vitrail (étudié dans la base Palissy), décor stuqué, ferronnerie, sculpture

Description de l'iconographie

Décor en stuc : vases, guirlandes, masques, cartouches. Ferronnerie sur les balcons en façade et sur les rampes des escaliers. Lyre en relief sur le fronton de la façade antérieure.

Commentaires d'usage régional

Décor stuqué,baie en plein-cintre,arc surbaissé,perron

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1987/07/16 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Façades et toitures, hall d'entrée, couloir du rez-de-chaussée, salle de spectacle et scène, deux cages d'escalier, couloir du premier étage.

Référence aux objets conservés

IM68010426

Intérêt de l'édifice

À signaler

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Scheurer Marie-Philippe, Raimbault Jérôme

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31