Château fort de Girsberg

Désignation

Dénomination de l'édifice

Château fort

Appelation d'usage

Château fort de Girsberg

Titre courant

Château fort de Girsberg

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Ribeauvillé

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Ribeauvillé

Lieu-dit

Girsberg

Références cadastrales

1998 34

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Donjon

Nom de l'édifice

Trois châteaux-forts de Ribeauvillé

Références de l'édifice de conservation

IA68007141

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 13e siècle ; 1ère moitié 14e siècle ; 15e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le château fort de Girsberg, situé sur un piton rocheux entre les châteaux de Saint-Ulrich et de Haut-Ribeaupierre, fut élevé par les Ribeaupierre dans le dernier tiers du 13e siècle et appelé "Stein" (pierre) ; endommagé par la foudre en 1288, le château fut abandonné, puis cédé aux Girsberg au début du 14e siècle, qui le reconstruisirent. Le château fut alors nommé Girsberg du nom de ses occupants. Il resta en leur possession jusqu'en 1422 (sauf entre 1304 et 1316, période pendant laquelle il revint aux Ribeaupierre) , date à laquelle il fut repris définitivement par les Ribeaupierre à la suite d'une dispute et d'un siège où le dernier Girsberg trouva la mort. Le donjon fut surélevé au 15e siècle, le château était encore habité au début du 16e siècle par les serviteurs de Maximin II, mort en 1517. Par la suite le château fut abandonné et subsista à l'état de ruines.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite ; grès ; pierre de taille ; moellon

Commentaire descriptif de l'édifice

L'édifice se trouve au sommet d'un piton rocheux accusant une forte dénivellation du nord vers le sud. Un fossé borde la face nord, où se trouvait l'entrée. Le château comprend un donjon pentagonal à l'extrémité du rocher, poursuivi au sud par un premier logis dont le mur oriental est renforcé par une tour demi-circulaire, puis par un second logis dont le mur ouest a conservé des corbeaux d'étage à l'intérieur. Le donjon est construit en pierres à bossages de granite et de grès, le niveau supérieur en moellons irréguliers. De plan carré à l'intérieur, il est percé d'une porte rectangulaire au sommet des murs du 13e siècle. Le logis de plan rectangulaire irrégulier, suivant la formation du rocher, est divisé en deux parties par un mur transversal, percé d'un passage. Le mur ouest est percé de fenêtres ébrasées, le mur sud d'une porte et d'une fenêtre. Des corbeaux situés au-dessus des fenêtres marquent l'emplacement d'un plancher d'étage. Sur le mur sud du logis, une niche en grès monolithe est couverte d'un linteau en mitre, gravée d'un tau. Cette niche, découverte en 1927 a été placée à cet endroit lors de la dernière restauration.

Commentaires d'usage régional

Donjon

État de conservation (normalisé)

Mauvais état

Protection et label

Date et niveau de protection de l'édifice

1841 : classé MH

Intérêt de l'édifice

À signaler

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Scheurer Marie-Philippe ; Raimbault Jérôme

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31