Chapelle de pèlerinage Notre-Dame-de-Bellefontaine

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Chapelle de pèlerinage

Vocable - pour les édifices cultuels

Notre-Dame-de-Bellefontaine

Titre courant

Chapelle de pèlerinage Notre-Dame-de-Bellefontaine

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Bréchaumont

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Dannemarie

Lieu-dit

Haute Vie

Références cadastrales

1970 05

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 17e siècle (?), milieu 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1660, 1857

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Aucun document ne nous renseigne sur l'origine de la chapelle en-dehors de la légende d'un chasseur blessé et sauvé suite à l'invocation de la Vierge au XVIe siècle. Ce n'est qu'en 1660 qu'un document cite la quête faite à Thann pour la reconstruction du réputé et miraculeux pèlerinage de Notre-Dame "von Brunnon" à Bréchaumont. On mentionne également l'existence d'un ermitage rattaché à l'entretien du lieu et à l'accueil des pèlerins. Celui-ci se réduisait à une petite habitation - de 4 pièces en pan de bois - construite en 1752, abandonnée à la Révolution, réoccupée dès 1804, et qui ne disparut qu'à la première guerre mondiale, après avoir servi en partie d'auberge. Vendue comme bien national à la Révolution, la chapelle est acquise par la commune en 1826. Dès 1839, la municipalité envisage de la démolir afin de réemployer les matériaux pour sa reconstruction au centre du village, devenu paroisse. Mais elle sera finalement épargnée grâce à son rachat en 1830 par l'Abbé Richard Clavey (curé de Levoncourt). En 1857, ce dernier entreprend une restauration d'envergure. C'est notamment à cette époque que la chapelle est dotée d'un décor néo-gothique (grandes baies et autels latéraux). Dès les premiers jours de la guerre de 1914, l'édifice est saccagé (vitraux enfoncés, colonnes brisées, toiture arrachée) et les ornements pillés par les soldats français. L'édifice était encore en ruine dix ans après et ce n'est qu'en 1925 que le curé Kohler de Bréchaumont entreprend sa rénovation et procède à une nouvelle bénédiction le 21 mai 1933. D'autres réparations eurent lieu de 1967 à 1974 (le campanile a été refait et ouvert). Suite au vol d'une statue de St-Paul et de 2 angelots en 1974, l'ancienne Vierge de Pitié fut mise à l'abri et conservée à l'église paroissiale. Les dernières interventions datent de 1987 et de nouveaux travaux étaient prévus pour l'automne 2001.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, bois

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Commentaire descriptif de l'édifice

Edifice composé d'une nef et d'un chevet à trois pans. L'intérieur est couvert d'une fausse voûte. La nef est éclairée par de grandes baies cintrées aux remplages néo-gothiques d'une certaine qualité (certaines baies sont murées). D'apparence sobre à l'extérieur, la chapelle présente à l'intérieur un décor architectural néo-gothique soigné. Le campanile carré aurait perdu sa couverture originelle en bulbe et présente une toiture en pavillon. On accède à l'intérieur par deux portes, l'une en façade principale, l'autre sur l'un des gouttereaux. On note à proximité de l'entrée principale la présence de la source réputée miraculeuse.

Commentaires d'usage régional

Chevet à pans coupés,campanile,style néo-gothique

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM68011450, IM68011448, IM68011452, IM68011451, IM68011449

Intérêt de l'édifice

À étudier

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fritsch Florent, Jordan Benoît

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31