Eglise paroissiale Saint-Antoine

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Antoine

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Antoine

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Retzwiller ; place du Général-de-Gaulle

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Dannemarie

Adresse de l'édifice

Général-de-Gaulle (place du)

Références cadastrales

1958 01

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 18e siècle, 2e quart 19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Retzwiller ne devint paroisse qu'en 1848. Il existait auparavant une chapelle Saint-Antoine - filiale de la paroisse de Dannemarie - citée pour la première fois en 1671 et située à l'entrée du village, à l'emplacement de la croix de 1805 (Croix C). En 1777, la chapelle était délabrée et on la reconstruisit en 1780 au centre du village, à l'emplacement de l'église actuelle. En 1849, le choeur de la chapelle fut démoli, la nef subsistante serait actuellement le choeur de la nouvelle église. A la même occasion, l'orientation de l'édifice fut inversée ; la chapelle de 1780 avait son chevet orienté au nord-est, la nouvelle église a son choeur orienté au sud-ouest. L'église Saint-Antoine devenue paroissiale en 1848, possède donc un choeur en maçonnerie de 1780 et une nef de 1848-1849. Il n'est pas possible actuellement d'observer des étapes de constructions différentes ; tous les parements sont enduits et deux baies identiques à celles mises en place dans la nef de 1849 sont installées dans les murs gouttereaux du choeur. Le petit décalage entre le plan napoléonien (1838) et le cadastre actuel en ce qui concerne l'emplacement des deux édifices est probablement lié aux moyens de mesures topographiques employés en 1838. L'ancien pèlerinage associé à la première chapelle de 1671, semble avoir été transféré dans les nouveaux édifices de 1780 et 1849. Les pèlerins y vénéraient également saint Roch en second patron et demandaient la protection du bétail, la guérison des maladies de la peau, du scorbut, de la peste, des furoncles.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Moellon, enduit

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Commentaire descriptif de l'édifice

L'édifice se compose d'une nef, prolongée d'un choeur quadrangulaire et d'une petite sacristie greffée à l'arrière du chevet plat. La façade principale comporte un soubassement de deux assises en pierre de taille, un encadrement et un entablement de porte moulurés. Trois fenêtres en demi-cercle achèvent de décorer une façade sobre, dont le pignon est surmonté d'un campanile en bois. Les murs de nef sont percés par 6 baies cintrées et une porte latérale (actuellement obturée).

Commentaires d'usage régional

Chevet plat,campanile

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM68011326, IM68011327, IM68011321, IM68011331, IM68011328, IM68011322, IM68011329, IM68011323, IM68011330, IM68011324, IM68011325, IM68011320

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fritsch Florent, Jordan Benoît

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31