Eglise paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Notre-Dame-de-l'Assomption

Titre courant

Eglise paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Altkirch ; rue du Château

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Altkirch

Adresse de l'édifice

Château (rue du)

Références cadastrales

1977 02

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1845

Description historique

L'ancienne église paroissiale, située sur l'actuelle place de l'Hôtel-de-Ville, paraissait trop petite dès le 18e siècle. La ville décida de racheter les parcelles situées à l'emplacement de l'ancien château, à l'extrémité de l'éperon et de démolir les derniers vestiges du monument, afin d'y construire une nouvelle église. Celle-ci est édifiée à partir de 1845, sur les plans de l'architecte belfortain Boltz. Elle est consacrée en 1850. Deux plaques commémoratives, au rez-de-chaussée du clocher-porche, rappellent ces deux dates. Il s'agit de l'une des premières églises construites dans ce style dans la région. Elle est remarquable par son positionnement et l'équilibre des volumes, mis à part le traitement de la partie supérieure du clocher.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre de taille, calcaire, moellon, maçonnerie, enduit

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Commentaire descriptif de l'édifice

L'édifice à plan en croix latine, d'inspiration néo-romane se compose d'une nef à 7 travées, d'un transept débordant à 2 travées par croisillon, et d'un choeur à 2 travées droites, prolongé d'un chevet à trois pans. Le clocher porche à 4 niveaux, coiffé d'une flèche octogonale couverte d'ardoises, est cantonnée de 4 clochetons. Le couvrement est à voûtes d'arêtes et doubleaux en pierre de taille surbaissés. Les fenêtres sont dotées de remplage simple : deux baies surmontées d'une rose. A l'intérieur de l'église, la pierre de taille est utilisée pour les colonnes, les pilastres, les doubleaux, les encadrements et remplages de baies, le reste est maçonné et enduit. L'essentiel de la décoration réside dans le traitement des chapiteaux de la nef, à décor végétal.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Description de l'iconographie

Décor végétal

Commentaires d'usage régional

Chevet à pans coupés,clocher porche,colonne,transept

Protection

Référence aux objets conservés

IM68011082, IM68011091, IM68011101, IM68011093, IM68011076, IM68011080, IM68011088, IM68011102, IM68011103, IM68011083, IM68011094, IM68011104, IM68011077, IM68011084, IM68011092, IM68011086, IM68011090, IM68011081, IM68011078, IM68011079, IM68011089, IM68011085, IM68011087, IM68011271, PM68001483, PM68001484, PM68001485, PM68001487, PM68001481, PM68001463, PM68001479, PM68001482, PM68001486, PM68001478, PM68001480

Intérêt de l'édifice

À étudier

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune (?)

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2000

Date de rédaction de la notice

2001

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Jordan Benoît, Bardout Michèle

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

1/18
église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
église paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image