Demeure dite cour de Lucelle

Désignation

Dénomination de l'édifice

Demeure

Appelation d'usage

Cour de Lucelle

Titre courant

Demeure dite cour de Lucelle

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Cernay ; 4 rue du Vieil-Armand

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Cernay

Adresse de l'édifice

Vieil-Armand (rue du) 4

Références cadastrales

1988 05

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Filature

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 16e siècle, 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1545, 1812

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'abbaye de Lucelle acquiert une cour à Cernay en 1271. Le bâtiment actuel occupe vraisemblablement le même emplacement. Sa date de construction (1545) peut être déduite de la dalle armoriée encastrée dans le pignon ouest, si on admet qu'elle se trouve à son emplacement initial. En ce cas, l'abbé Nicolas de Rosenberg auquel se rapporte cette dalle ayant exercé ses fonctions abbatiales de 1542 à 1566, l'édifice daterait du milieu 16e siècle. Cependant, des remaniements sont intervenus par la suite, comme le montre la disposition de l'édifice : la partie orientale a sans doute été élevée plus tard. En 1791, la cour, vendue comme bien national, est transformée en 1812 en filature, avec la construction d'ateliers dans l'enclos. En 1876, la filature brûle. La guerre de 1914-18 ne semble pas avoir touché le bâtiment. Les ouvertures ont été modifiées au 19e siècle ; des vestiges de portes au 1er étage sur le gouttereau sur cour semblent indiquer l'existence d'une coursière. D'importantes changements internes ont eu lieu au 20e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, enduit, grès

Description de l'élévation intérieure

Rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré

Commentaire descriptif de l'édifice

L'édificet s'organise en deux corps accolés par les pignons. La partie orientale, plus large, accuse un net décrochement sur le gouttereau nord. La partie occidentale, sans doute plus ancienne, s'élève sur une cave partiellement enterrée, avec une porte en plein cintre donnant sur la cour. Une tourelle d'escalier prend place au centre du gouttereau sur cour (sud). Des chaînages d'angle en pierre de taille subsistent : on remarque sur l'angle sud-ouest à mi-hauteur, un tenon de bardage (?). Un atelier de filature (aujourd'hui désaffecté) dans la cour est doté d'une toiture à sheds (non étudié). Des appendices ont été détruits au 20e siècle : un édicule accolé à la tourelle d'escalier, un bâtiment situé dans la cour (loge de concierge ?) près du portail.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Armoiries

Description de l'iconographie

Armoiries : archiduc d'Autriche (parti d'Autriche et de Ferrette) , abbé de Lucelle Nicolas de Rosenberg (écartelé au 1er de Citeaux, aux 2 et 3 de Rosenberg - un rosier sur un monticule, au 4 de Lucelle), transcription de l'inscription : anno 1545 SUB NICOLAO ROSBERG EX THANN ABBATE LUTZELLENSI FABRICATUM EST HOC OPUS (en 1545, sous Nicolas de Rosenberg, de Thann, abbé de Lucelle, fut construit cet édifice).

Commentaires d'usage régional

Tourelle d'escalier,portail,porte en plein-cintre

Protection

Intérêt de l'édifice

À étudier

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

1999

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Jordan Benoît

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

1/8
demeure dite cour de Lucelle
demeure dite cour de Lucelle
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image