Eglise paroissiale Saint-Léger

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Léger

Titre courant

Eglise paroissiale Saint-Léger

Localisation

Localisation

Alsace 68 Eglingen

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Altkirch

Adresse de l'édifice

Principale (rue)

Références cadastrales

1970 01

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Cimetière

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

14e siècle, 2e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1927

Auteur de l'édifice

Becker (architecte)

Description historique

Un premier sanctuaire est cité en 1302. En 1772 l'église est déclarée "caduque". En 1777, on convient de reconstruire une nouvelle nef, plus grande, sans clocher, avec réaménagement du choeur et "aération" de la sacristie. Peu avant la 1ère guerre mondiale, le conseil municipal décide de construire un clocher. Cet édifice est détruit pendant la 1ère guerre mondiale à l'exception de la sacristie, de style gothique (14e siècle). Lors de la reconstruction menée en 1927 sous la direction de l'architecte mulhousien Becker, l'élévation de la tour est simplifiée.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre de taille, maçonnerie, enduit

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Commentaire descriptif de l'édifice

L'église se compose d'une nef à 3 travées, d'un choeur à pans coupés avec 2 sacristies accolées, l'une au sud (moderne) , l'autre au nord (gothique) , d'un clocher porche légèrement hors oeuvre. Décoration : chaînages d'angle à refends en grès ; portail en pierre de taille à refends ; bandeau faisant le tour de l'édifice. A l'intérieur, les murs de la nef sont rythmés par de faux pilastres à chapiteaux doriques avec guirlandes de fleurs. Le plafond mouluré est orné de peintures dans des cadres en stuc (nef : Assomption de la Vierge ; médaillons représentants les 4 évangélistes ; choeur : Eucharistie). La tribune d'orgue est soutenue par 2 colonnes en grès. Dallage dans la nef. Accolée au mur nord du choeur, la sacristie est le seul vestige de l'ancienne église. Elle est voûtée sur croisée d'ogives avec retombées sur colonnes engagées. Le plafond est peint (motifs de rinceaux entrelacés) ainsi que la clef de voûte (rosace à 6 pétales). 2 fentes d'éclairage au nord et à l'est éclairent l'intérieur de la pièce.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Description littéraire de l'iconographie

Assomption de la Vierge, symboles chrétiens.

Commentaires d'usage régional

Chevet à pans coupés,clocher porche,portail,colonne

Protection

Référence aux objets conservés

IM68008744, IM68008738, IM68008740, IM68008743, IM68008736, IM68008737, IM68008741, IM68008739, IM68008742, IM68011270

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique (?)

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Jordan Benoît, Mengus Sylvie, Bardout Michèle

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel