Église paroissiale Saint-Sébastien

Désignation

Dénomination de l'édifice

Église paroissiale

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Sébastien

Titre courant

Église paroissiale Saint-Sébastien

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Soultzmatt ; place Kessler

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rouffach

Adresse de l'édifice

Kessler (place)

Références cadastrales

1985 23

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Enclos

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 12e siècle, 4e quart 15e siècle, 3e quart 18e siècle, 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1496, 1759, 1760, 1895

Auteur de l'édifice

Hartmann Auguste (architecte)

Description historique

La première église paroissiale, citée dès le 8e siècle était dédiée à saint Grégoire et c'est seulement en 1309, après d'importants travaux de restauration, qu'elle fut dédiée à saint Sébastien ; elle avait été partiellement incendiée par Thiébaut de Ferrette en 1298. Dès l'origine elle dépendait de la collégiale de Lautenbach qui avait la dîme et la collation. L'édifice actuel se compose de plusieurs parties d'époques différentes : le clocher est l'élément le plus ancien, datant vraisemblablement du 2e quart du 12e siècle, entre 1120 et 1140 (1er niveau en appareil régulier, lésènes sur les faces nord et est, baies en plein cintre sur trois niveaux, avec des colonnettes à tailloirs, comme à Gueberschwihr et Osenbach). La nef, dont il subsiste le bas-côté nord, avec ses grandes arcades en plein cintre, à chapiteaux cubiques, est un peu plus tardive, sans doute du milieu du 12e siècle ; elle englobe deux faces du clocher, qui était peut-être hors-oeuvre à l'origine (porte en plein cintre sur la face ouest). Le bas-côté sud fut reconstruit à la fin du 15e siècle, couvert d'une voûte en style flamboyant. Une clef de voûte porte la date 1496 et les armoiries des commanditaires, Guillaume Capler et sa femme Adélaïde Beger de Geispolsheim, une autre celles du prévôt Rodolphe Meiser et de son épouse. Enfin un nouveau choeur et deux sacristies furent construits à partir de 1759 (date sur la porte de la sacristie, date 1760 sur l'arc triomphal) ; ils ont été faussement attribués à l'architecte Gabriel-Ignace Ritter, qui n'était pas encore installé en Alsace à l'époque, mais qui sera l'auteur du maître-autel de Soultzmatt en 1777. Marques de tâcheron sur les élévations extérieure et intérieure. En 1895 la nef fut allongée de deux travées vers l'ouest, ce qui entraîna la démolition du mur-pignon roman, qui avait déjà été remanié à l'époque gothique. Ces deux travées furent construites sur le modèle de la nef médiévale par Auguste Hartmann, architecte colmarien.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon, enduit, pierre de taille

Description de l'élévation intérieure

3 vaisseaux

Commentaire descriptif de l'édifice

Clocher : 1er niveau appareillé, les autres en moellons avec chaînes d'angle droites puis harpées. Lésènes au nord et à l'est. Troix niveaux de baies en plein cintre sur les quatre faces (très restaurées). Nef percée de baies en plein cintre du 18e siècle, ainsi que les portes. A l'intérieur, bas-côté nord à arcades en plein cintre, avec chapiteaux cubiques (bases prises dans le sol) ; bas-côté sud à arcades en arc brisé, sans chapiteaux, voûte à nervures multiples, avec marques de tâcheron. Deux clefs de voûte sculptées d'armoiries. Elévations de l'abside et des murs est des sacristies appareillées en grès, ornées de pilastres à chapiteaux moulurés. Fenêtres avec agrafes sculptées. Abside de plan demi-circulaire, arc triomphal en plein cintre, avec impostes moulurées. Cartouche en stuc avec les armes de la ville et la date 1760. Portes dans les murs du choeur vers les sacristies, à linteaux en arc segmentaire, avec agrafes sculptées, datées 1759.

Commentaires d'usage régional

Arcade en plein-cintre,agrafe,arcade en arc brisé,arc triomphal,chaîne d'angle

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1962/11/19 : classé MH partiellement ; 1962/11/19 : inscrit MH partiellement

Précision sur la protection de l'édifice

Clocher classé MH ; le reste de l'édifice inscrit MH

Référence aux objets conservés

IM68007642, IM68007663, IM68007637, IM68007645, IM68007636, IM68007665, IM68007635, IM68007661, IM68007664, IM68007671, IM68007638, IM68007639, IM68007641, IM68007659, IM68007667, IM68007653, IM68007658, IM68007673, IM68007651, IM68007656, IM68007660, IM68007644, IM68007646, IM68007669, IM68007640, IM68007647, IM68007668, IM68007633, IM68007649, IM68007672, IM68007670, IM68007634, IM68007643, IM68007655, IM68007650, IM68007652, IM68007657, IM68007666, IM68007648, IM68007662, IM68007654

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Clocher

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Scheurer Marie-Philippe

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31