Prieuré de clunisiens Saint-Gilles

Désignation

Dénomination de l'édifice

Prieuré

Genre du destinataire

De clunisiens

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Gilles

Destination actuelle de l'édifice

Ferme

Titre courant

Prieuré de clunisiens Saint-Gilles

Localisation

Localisation

Alsace ; Haut-Rhin (68) ; Wintzenheim ; 7 route des Cinq Châteaux

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Wintzenheim

Lieu-dit

Saint-Gilles

Adresse de l'édifice

Cinq Châteaux (route des) 7

Références cadastrales

1985 82

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Enclos, chapelle, cellier, étable, grange

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1ère moitié 14e siècle, 4e quart 18e siècle, 1er quart 19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Un édifice existe à cet emplacement dès le 12e siècle ; en 1325 la chapelle est citée avec ses peintures murales, date correspondant peut-être à des travaux d'agrandissement et à l'ajout d'un nouveau choeur ; le prieuré dépendait alors du prieuré Saint-Pierre à Colmar, lui même rattaché à l'abbaye de Payerne en Suisse ; en 1575 introduction de la Réforme à Colmar, ville qui devint propriétaire de Saint-Gilles qu'elle exploita comme domaine agricole jusqu'en 1714 ; une visite faite en 1621 révéle le mauvais état des bâtiments, la chapelle n'est plus entretenue ; en 1714 Louis XIV obtint que le prieuré Saint-Gilles passa au grand chapitre de la cathédrale de Strasbourg, l'église fut réconciliée en 1713 après une remise en état sommaire ; une nouvelle statue de saint Gilles fut exécutée, sans doute d'après l'ancienne statue médiévale (oeuvre conservée actuellement dans la chapelle Notre-Dame-du-Bon-Secours à Wintzenheim) ; en 1777 des travaux de réfection importants furent entrepris : la toiture de la chapelle fut refaite, réunie avec celle du logis, ce qui n'était pas le cas auparavant, de nouvelles fenêtres furent percées et l'arc triomphal transformé (arc en plein-cintre) , les peintures murales furent cachées sous une couche de plâtre ; à la Révolution, le prieuré fut vendu comme bien national et acquis en 1793 par la ville de Colmar ; à partir de 1803 le pèlerinage fut à nouveau fréquenté par les paroissiens de Wintzenheim ; en 1815 le domaine fut à nouveau vendu à un particulier, Jean Jacques Hanhart, négociant à Colmar ; la chapelle fut désacralisée et partagée en deux niveaux avec un logement à l'étage, desservi par un escalier en bois ; dans le comble de l'aile ouest construction d'un lanterneau ; le domaine est depuis une exploitation agricole et les bâtiments n'ont subi aucune transformation importante depuis cette époque

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon, enduit, bois, pan de bois, enduit partiel

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Commentaire descriptif de l'édifice

Plan en U : le corps central abrite un passage d'entrée et l'escalier vers l'étage, le corps nord comprend les vestiges de la chapelle avec logement à l'étage, l'aile sud à son propre escalier vers le logement du fermier ; à l'ouest étable et grange à l'arrière ; toits à croupes

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

2002/04/05 : inscrit MH

Référence aux objets conservés

IM68005999

Intérêt de l'édifice

À signaler

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1994

Date de rédaction de la notice

1995

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Scheurer Marie-Philippe, Lind Olivia

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Accès Mémoire

AOI ; architecture religieuse

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31

prieuré Saint-Gilles
prieuré Saint-Gilles
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image