Logis prieural et bâtiment conventuel, puis Maison du Parc naturel régional des Ballons des Vosges

Désignation

Dénomination de l'édifice

Logis prieural, bâtiment conventuel

Appelation d'usage

Maison du Parc naturel régional des Ballons des Vosges

Destination actuelle de l'édifice

Siège d'association ou d'organisation

Titre courant

Logis prieural et bâtiment conventuel, puis Maison du Parc naturel régional des Ballons des Vosges

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Munster ; 1 Cour-de-l'Abbaye ; 1-03 rue du Couvent

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Munster

Adresse de l'édifice

Cour-de-l'Abbaye () 1 ; Couvent (rue du) 1-03

Références cadastrales

1983 16

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom de l'édifice

Abbaye bénédictine Saint-Grégoire, puis bureaux du tissage de coton Hartmann

Références de l'édifice de conservation

IA68001672

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 17e siècle, 1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1682

Auteur de l'édifice

Durand Léopold (architecte)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par travaux historiques

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Lebert Henri (habitant célèbre)

Description historique

Les bâtiments conventuels de l'abbaye ont été relevés entre 1682 et 1686 suite à leur destruction au cours de la Guerre de Trente Ans. Ces importants travaux ont été menés sous l'abbatiat de Louis de la Grange (1681-1715) et auraient été suivis par Dom Léopold Durand (1666-1749), architecte de l'ordre de saint Benoît. Après la vente révolutionnaire de 1791, les bâtiments acquis par l'industriel André Hartmann sont convertis en logements. Le logis prieural abrite ainsi, entre 1798 et 1820, la famille des artistes Lebert, employés au service des Hartmann. Un établissement de bains est en fonction dans une partie des bâtiments conventuels. Les bâtiments sont durement bombardés au cours de la Première Guerre mondiale. A l'issue du conflit, seule la moitié sud de l'aile principale de l'abbaye subsiste, comprenant le logis prieural et la partie des bâtiments conventuels attenante au logis. La moitié nord de l'aile principale n'est pas reconstruite. Après le conflit, les bâtiments restaurés remplissent la fonction de bureau central des Manufactures Hartmann et Fils et de magasins. En 1989, la ville de Munster acquiert l'ensemble qui fait l'objet de travaux importants à partir de 1992 (construction de l'escalier Ouest), pour accueillir le 25 juin 1994 le siège et la Maison du Parc naturel régional des Ballons des Vosges. L'office de tourisme de la ville de Munster investit le sous-sol du logis du prélat.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, enduit, grès

Matériaux de la couverture

Tuile en écaille

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, pignon découvert

Commentaire descriptif de l'édifice

La moitié sud de l'aile principale de l'abbaye est construite en maçonnerie enduite sur un haut soubassement en blocs de grès rose. Le bandeau de niveau soulignant le 1er étage et les encadrements rectangulaires des fenêtres sont en grès rose. Placé au sud, le logis prieural est cantonné de chaînes d'angle en grès rose à refends, droites ou harpées, qui encadrent également un avant-corps de trois travées faisant ressaut sur l'élévation Ouest. Cet avant-corps est percé de trois portes en plein-cintre aux impostes saillantes, qui ouvraient sur un long couloir longitudinal menant au cloître. Le sous-sol du logis est percé à l'arrière par cinq ouvertures en plein-cintre. L'élévation Sud du logis comprenait un balcon à l'étage, non restitué. Le logis est couvert par un toit à longs pans et croupes. Le bâtiment conventuel de plan rectangulaire est placé dans le prolongement du logis prieural. Son élévation antérieure est alignée au logis à l'Ouest, en retrait d'une travée à l'Est (occupée à l'origine par une terrasse donnant sur le jardin). Couvert par un toit à longs pans, le bâtiment présente un mur pignon Nord à redents en maçonnerie. De la moitié Nord de l'aile principale ne subsiste que le niveau du sous-sol entièrement dégagé et laissé ouvert.

Commentaires d'usage régional

Soubassement en grès,chaîne d'angle harpée,avant-corps,baie en plein-cintre

État de conservation (normalisé)

Remanié

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1990/05/25 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Arrêté de 1990 modifié le 19/08/1992.

Intérêt de l'édifice

À signaler

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Raimbault Jérôme, Brunel Pierre

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31