Abbaye bénédictine Saint-Grégoire, puis bureaux du tissage de coton Hartmann

Désignation

Dénomination de l'édifice

Abbaye

Genre du destinataire

De bénédictins

Vocable - pour les édifices cultuels

Saint-Grégoire

Titre courant

Abbaye bénédictine Saint-Grégoire, puis bureaux du tissage de coton Hartmann

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Munster ; 1 Cour-de-l'Abbaye ; 1-03 rue du Couvent ; 9 à 13 place du Marché

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Munster

Adresse de l'édifice

Cour-de-l'Abbaye () 1 ; Couvent (rue du) 1-03 ; Marché (place du) 9 à 13

Références cadastrales

1983 16

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Tour, cloître, moulin, cour, canal

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Moyen Age, 4e quart 17e siècle, 4e quart 18e siècle, 3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1682, 1786

Auteur de l'édifice

Durand Léopold (architecte)

Description historique

La fondation d'un établissement monastique à Munster remonte au début des années 660. Celui-ci devient rapidement le seigneur foncier de la vallée grâce à de nombreuses donations royales accordées entre le 7e et le 9e siècle. Dédiée à saint Grégoire le Grand, l'abbaye bénédictine devient abbaye d'Empire, dans la dépendance de l'évêque de Bâle. Dans l'enceinte fortifiée de la ville de Munster (1308), elle occupe presque le quart de la superficie bâtie, avec sa propre tour porte au sud (Klostertor). Les bâtiments conventuels et l'église subissent de nombreux incendies au cours du Moyen Âge (1182, 1348, 1354, 1446). L'église est rebâtie en plusieurs campagnes sous les abbés Jean Rodolphe de Laubgass (1450-1485) et Christophe de Montjustin (1485-1514) : tour clocher à partir de 1470, choeur à partir de 1479, nef à partir de 1485. Entièrement ruinée au cours de la Guerre de Trente Ans, l'abbaye est relevée par les abbés Charles Marchand (1656-1681) et Louis de la Grange (1681-1715). L'architecte Léopold Durand, appartenant à l'ordre bénédictin, fixe alors pour plus d'un siècle le plan de l'établissement religieux. L'église est meublée de neuf, les bâtiments conventuels reconstruits autour d'un cloître. En 1659, l'abbaye est affiliée à la congrégation française de Saint-Vanne et de Saint-Hydulphe. Le dernier chantier important voit l'édification d'un nouveau logis abbatial à la fin de l'Ancien Régime. Suite à sa vente révolutionnaire, l'ensemble conventuel passe dans les mains de l'industriel André Hartmann. A partir de 1798, les bâtiments font l'objet d'une reconversion en ateliers textiles, bureaux, logements loués, gendarmerie et brasserie avec une salle de spectacle (ancien réfectoire bénédictin). L'aile ouest du cloître, qui aurait abrité la bibliothèque, est abattue en 1844. L'église abbatiale disparaît définitivement en 1865 par la destruction de sa tour clocher, la nef et le choeur ayant été démolis en 1803-04. La ville de Munster en acquiert la parcelle en juin 1865. Dans l'enceinte usinière, les Hartmann font bâtir une tour en 1872 et un immeuble contigu vers 1870. Ce dernier a été offert à la ville en 1892 par Aimée Hartmann, et abrita longtemps l'Harmonie musicale Hartmann et l'école de musique. Après la première guerre mondiale qui a détruit le cloître et une partie de l'aile principale Est, les Manufactures Hartmann et Fils déplacent le site de production et affectent les bâtiments qui subsistent à l'usage de bureaux. La vente de l'ancienne abbaye à la ville de Munster est passée le 27 décembre 1988. De l'abbaye connue par plusieurs plans dressés peu après la Révolution ne subsistent aujourd'hui que le logis abbatial au Nord, une moitié de l'aile principale Est, une partie de la galerie Sud du cloître et son arcade Ouest remontées en 1970, et un vestige du moulin à l'Ouest. L'église établie au Nord en bordure de la place est connue par des fouilles archéologiques (1967, 1979, 1990, 1992). L'emprise du jardin conventuel (1692) à l'Est est occupée par la salle des fêtes (1967) et son parking, le verger et le potager Ouest par un parking et un immeuble à logements (2005-06).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, enduit, essentage de ciment amiante, grès, bois, pan de bois, brique

Commentaire descriptif de l'édifice

Implantés entre la place du Marché au Nord et la Cour-de-l'Abbaye au Sud, les différents bâtiments sont édifiés en maçonnerie enduite, avec emploi du grès rose pour les encadrements des portes et des fenêtres. Le cloître de plan carré présente une partie de son angle Sud-Ouest, avec deux galeries à arcades qui comprennent cinq arcs en plein-cintre au Sud, trois à l'Ouest. Les arcs retombent sur des piliers carrés en grès rose. L'aile Sud du cloître présente une partie de son mur Ouest en moellons de grès et de granite, avec une porte en accolade et un escalier intérieur à limon hélicoïdal. L'angle Nord-Ouest du cloître est partiellement occupé par un immeuble en maçonnerie enduite, briques et pan de bois, sur un soubassement en grès rose. Comprenant un sous-sol et un étage carré, il est couvert par un toit à longs pans et croupes en ardoises. A l'Ouest du site, l'emplacement du moulin abbatial est occupé par deux vannes industrielles avec dégrilleur, protégées par un toit à longs pans et croupes en tuiles mécaniques. La charpente du bâtiment repose sur des murs en blocs ou en moellons de grès. A l'emplacement des anciennes cours des dépendances et du logis prieural se trouve un parking et l'actuelle rue Marcel-Haedrich passe sur les dépendances conventuelles.

Commentaires d'usage régional

Arcade,baie en plein-cintre

État de conservation (normalisé)

Remanié

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1990/05/25 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

Arrêté de 1990 modifié le 19/08/1992.

Référence aux objets conservés

IM68012351

Intérêt de l'édifice

À signaler

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Raimbault Jérôme, Brunel Pierre

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31