Usine d'impression sur étoffes du Couvent, puis tissage de coton et usine de blanchiment, puis filature de coton, tissage de coton et usine d'ennoblissement

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine d'impression sur étoffes, tissage, usine de blanchiment, filature, usine de teinturerie, usine d'apprêt des étoffes

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Tissage de coton ; filature de coton

Appelation d'usage

Usine du Couvent

Titre courant

Usine d'impression sur étoffes du Couvent, puis tissage de coton et usine de blanchiment, puis filature de coton, tissage de coton et usine d'ennoblissement

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Munster ; 14 rue des Remparts

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Munster

Canton

Munster

Lieu-dit

Pfistermatten

Adresse de l'édifice

Remparts (rue des) 14

Références cadastrales

1983 16 49, 186, 188, 193, 211, 212, 228

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Fecht (dérivation de la) ; Petite Fecht (dérivation de la)

Partie constituante non étudiée

Cheminée d'usine, atelier de réparation, magasin industriel, cantine

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 18e siècle, 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle, 4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1798, 1882, 1887, 1898, 1920, 1926, 1928, 1939, 1943, 1979

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

PEn 1791, les biens de l'abbaye bénédictine de Munster sont vendus aux enchères. Ils sont adjugés à une association de propriétaires parmi lesquels André Hartmann qui exploite une manufacture d'indiennes dans la cité (étudiée, IA68001291). Les bâtiments sont toutefois réquisitionnés pour l'établissement d'un hôpital militaire avant d'être finalement partagés entre les associés en 1796. André Hartmann se met dès lors à racheter les différents lots issus du partage. En 1798, il aménage dans les locaux de l'ancienne abbaye, des ateliers qui suppléent sa fabrique d'indiennes du Graben. Par la suite, le site ne cesse de s'étendre. L'activité de tissage y est introduite après 1818. En 1857, les Ets "Hartmann et Fils" font l'acquisition de deux moulins établis en aval de l'usine et réunissent leur chute respective à celle de leur tissage. A partir de 1882, un nouvel atelier de fabrication, coiffé de sheds, est édifié au sud-est du site. Il est constamment étendu jusqu'en 1904. Des logements d'ouvriers (étudiés, IA68001315, IA68001323 et IA68001362) et une cité ouvrière (étudiée, IA68001314) sont également édifiés pour loger la main d'oeuvre ainsi qu'un logement patronal, en 1898 (étudié, IA68001316). A la veille de la Première Guerre mondiale, le site dispose d'une emprise de 5, 5 hectares. Il est fortement endommagé par les bombardements de l'année 1915. Au lendemain de la guerre, les "Manufactures Hartmann et Fils" décident de regrouper toutes leurs activités industrielles sur le site du Couvent auquel on annexe l'emprise foncière du Fesseneck située de l'autre coté de la voie ferrée Colmar-Metzeral. L'usine est reconstruite entre 1920 et 1922 par la société d'architectes et d'entrepreneurs "Preiswerk et Cie" de Bâle (Suisse). Elle regroupe, dès lors, une filature, un tissage et une usine de blanchiment, de teinturerie, d'impression et d'apprêt. Parallèlement, on édifie des logements d'ouvriers (étudiés, IA68001280, IA68001310, IA68001316, IA68001317, IA68001318 et IA68001326) , de contremaîtres (étudié, IA68001327) , d'employés (étudié, IA68001309) et de directeurs (étudiés, IA68001320 et IA68001321). En 1939, la filature et l'unité d'ennoblissement sont agrandies et en 1943 on construit une nouvelle cantine pour le personnel. Une dernière campagne de construction de logements d'ouvriers (étudiés, IA68001328, IA68001329, IA68001330) et d'un logement patronal (étudié, IA68001335) est conduite en 1950. En 1979, la filature est à nouveau étendue. En 1988, une partie des bâtiments anciens, répartis autour de la cour de l'abbaye est acquise par la ville de Munster. Les activités de filature et de tissage prennent fin au début des années 1990. A ce jour, les "Manufactures Hartmann Munster" poursuivent une activité d'ennoblissement sur le site. Une partie des locaux du tissage est occupée par d'autres entités. Mû tout d'abord par une roue hydraulique, l'établissement est doté d'une machine à vapeur de 40 ch à partir de 1835. En 1912, l'usine est actionnée par trois turbines hydrauliques et une machine à vapeur. En 1840, le site du Couvent emploie 797 ouvriers. L'effectif actuel des "Manufactures Hartmann Munster" s'établit à 81 personnes.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Bois, maçonnerie, pan de bois, enduit, essentage de planches, essentage de ciment amiante

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré

Typologie de couverture

Toit à longs pans, appentis

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique, produite sur place, turbine hydraulique, énergie thermique, produite sur place, énergie électrique, produite sur place, turbine à vapeur

Commentaire descriptif de l'édifice

Le site du Couvent se compose de la filature (A, étudiée, IA68001299) au nord-ouest, du tissage (B, étudié, IA68001298) au nord-est, de la chaufferie (D) établie entre la filature et le tissage (étudiée, IA68001300) , de la conciergerie (F) qui commande l'entrée principale à l'est (étudiée, IA68001336) et de l'unité d'ennoblissement (C, étudiée, IA68001301) implantée au sud-ouest, de l'autre côté de la voie de chemin de fer reliant Colmar à Metzeral. A proximité de celle-ci, se dresse aussi un atelier de réparation mécanique (G) à un étage carré. Construit en maçonnerie enduite, il est couvert de deux toits à longs pans accolés, en tuile mécanique et prolongé à l'est d'un magasin en pan de bois et essentage de planches. Le mur-pignon ouest est flanqué d'un bâtiment en appentis en rez-de-chaussée avec lucarne axiale. Au sud du tissage est établie l'ancienne cantine du personnel. De plan rectangulaire, elle est construite en maçonnerie enduite et comporte un étage carré et un comble à surcroît. Le toit est à longs pans, en tuiles mécaniques. Le mur-gouttereau présente 11 travées d'ouvertures et le mur-pignon ouest est essenté de ciment amiante.

Commentaires d'usage régional

Essentage

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

Le site du Couvent présente un caractère précurseur sur le plan technique avec l'introduction de la première machine à vapeur dans le canton de Munster dès 1835 et l'inauguration d'un nouveau type constructif avec l'adoption à partir de 1882 de l'atelier en rez-de-chaussée couvert de sheds.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003 ; 2007

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Schwarz Frank, Raimbault Jérôme, Brunel Pierre

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire, enquête thématique régionale (patrimoine industriel du canton de Munster)

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31